49 éveils – Les riche, les pauvres 12/49

Aujourd’hui, on va parler des riches et des pauvres. C’est un sujet super intéressant pour un milliard de raisons. On va en traiter quelques-uns dans cette vidéo.

Les riches les pauvres, c’est vraiment un sujet de conversation qu’on peut avoir avec tout le monde. Nos enfants, nos conjoints, nos amis, nos collègues, nos boss. La richesse, la pauvreté, les riches, les pauvres, c’est vraiment un sujet de conversation qui occupe énormément d’espace dans la relation. On parle beaucoup de ça parce qu’évidemment ce n’est pas anodin. Les riches et les pauvres qui sont en fait deux états, être riche c’est avoir beaucoup d’argent et être pauvre c’est de ne pas en avoir, sont devenus des qualificatifs, presque des identités.

Le problème réside dans le fait que notre société nous a proposé riches et pauvres, non plus comme des états, mais comme d’identité. Lorsqu’on est né riche, on ne se pose pas la question de savoir comment on va faire pour devenir riche puisqu’on est riche. C’est un peu comme si c’était dans notre ADN. C’est dans notre identité. Mais lorsqu’on est pauvre, d’un seul coup on a un gros problème parce que l’idée dans ce monde est quand même d’avoir créé un peu de confort financier. Du coup, on commence à se poser la question de « comment je peux changer d’identité pour devenir riche puisque je suis né pauvre? ».

Et on ramène ça à quelque chose de très profond alors que c’est juste un état. Je connais des gens qui sont riches et pourtant qui sont pauvres et je connais des gens qui sont pauvres et qui pourtant sont riches. Commencer est-ce possible ? Simplement parce que les gens qui sont riches ont une conscience de pauvreté. Ça veut dire qu’ils ont beaucoup d’argents sur leur compte en banque, mais ils réfléchissent comme des pauvres. 

C’est-à-dire qu’ils ont toujours la peur de manquer. Ils ont toujours la peur qu’on les pille. Ils ont toujours la peur qu’on les prenne leurs biens et leur argent. Ils sont toujours en train de se méfier de tous ceux qui les entourent, la raison pour laquelle les gens sont leurs amis, la raison pour laquelle leur conjointe ou leur conjoint sont là. Ils sont toujours en train de se poser des questions qui sont liées à la peur et cette peur est profondément ancrée à l’intérieur. Cela s’appelle la conscience de pauvreté. Pourtant ils ont de l’argent parce qu’ils ont hérité d’argent, parce qu’ils ont des biens, parce qu’on leur en donne.

Il y a des familles dans lesquelles on transmet beaucoup d’argent de génération en génération. Donc, ce sont des gens qui ont vraiment une conscience de pauvreté. Ils ne savent pas eux-mêmes gagner de l’argent, mais toute leur vie, ils vont être comme ça, à être arrosé par des gens qui en ont et qui vont leur en donner. Mais en eux, ils ont une profonde conscience de pauvreté. À côté de ça, je connais des gens qui quand on regarde leur compte en banque, on rigole tellement, car c’est le gouffre absolu, mais eux ne rigolent pas. Ils pleurent plutôt, mais ces gens-là ont une véritable conscience de richesse. Cela veut dire que leur façon de fonctionner est riche. Leur réflexion est riche.

Ce sont des gens qui pensent riche, mais pas parce qu’ils sont tout le temps en train de penser à l’argent. C’est parce que leur simple conscience est une conscience prospère. En fait, la façon dont ils abordent les sujets de leur travail par exemple est une façon prospère. Évidemment, pour le moment, il n’y a rien sur leur compte en banque, mais il est absolument évident qu’à un moment donné, il va y en avoir parce que leur conscience est une conscience de richesse. J’ai rencontré beaucoup de gens comme ça et notamment un de mes meilleurs amis.

J’ai toujours été impressionné par ce garçon parce que tout en lui est plein de conscience de richesse et c’est incroyable. Il plaisante avec une conscience des richesses. Il travaille avec une conscience de richesse parce que c’est profondément en lui. Il est joyeux et puis il voit tout sous l’angle de ce qui va prospérer, sous l’angle de « ça va donner quelque chose après ». Il n’est pas intéressé foncièrement par l’argent. Il est intéressé par la vie. Il est intéressé par quelque chose qui vit, qui croît comme une plante qui pousse. Il va être intéressé par les plantes qui poussent. Il va être intéressé par ce qui prospère, ce qui donne quelque chose qui vit. 

L’état d’esprit de la richesse et un milliard de fois plus importants que l’état de richesse sur son compte en banque. Si aujourd’hui vous considérez comme pauvre, d’un point de vue identitaire, dites-vous que vous êtes en train de vous planter. Essayez plutôt de vous poser la question et de savoir comment vous allez pouvoir améliorer votre conscience de richesse parce que ça se travaille. Moi, je suis né avec une conscience de pauvreté absolue. Je suis né dans une famille où on m’a appris, où on m’a formé à la pauvreté. On m’a formé à la nonréussite. D’ailleurs, c’est ce que je raconte dans mon programme « Accompagnement à la réussite », que j’offre quand vous êtes inscrits au club.





  • Connexion