7 minutes pour apprendre à investir en Bourse

Si vous souhaitez gagner de l’argent grâce à vos investissements, la Bourse vous offre l’une des meilleures options pour faire fructifier votre capital sans attendre.

Certes, le vocabulaire technique des professionnels de la Finance peut faire peur, et il n’est pas toujours simple de savoir comment s’y prendre pour se lancer en bourse en toute sécurité. Pourtant, une fois familiarisés avec l’univers des marchés financiers, les investisseurs débutants se rendent vite compte des nombreuses opportunités offertes par le marché des actions.

Qu’est-ce que la bourse ? Comment y investir ? Comment y gagner de l’argent ?

Voici un résumé complet des informations à connaître pour découvrir l’investissement en actions et faire vos premiers pas en Bourse avec succès.

Un investisseur investit en bourse via Internet

Les bases de la Bourse

La bourse a généralement une image de jungle spéculative sans foi ni loi. Cela n’est pourtant pas totalement vrai puisque la bourse est avant tout destinée au financement des entreprises. 

Une entreprise peut en effet procéder de deux façons pour se financer : 

  •   Faire un emprunt auprès des banques (crédit bancaire)
  •   Émettre des actions ou des obligations sur les marchés financiers

Cette deuxième option implique une rencontre entre les investisseurs (professionnels ou amateurs) et l’entreprise, le but de l’entreprise étant de les convaincre d’investir dans ses projets. La bourse joue ce rôle d’intermédiaire entre entreprises et investisseurs. Elle multiplie les opportunités de rencontres, et simplifie le développement des entreprises.

Autrement dit, la bourse est ce ‘’lieu’’ où vendeurs et acheteurs conviennent du prix de leurs différentes opérations financières. La transaction boursière correspond au changement de propriétés d’une ou de plusieurs parts du capital de l’entreprise cotée (les actions), et le prix de la dernière transaction ayant eu lieu sur le marché correspond à la cotation boursière. 

Bourse et risques : comment s’y prendre ?

La bourse n’est pas une plage tranquille à l’abri des vagues. En effet, aucun investissement boursier n’est garanti, et les crises financières sont régulières. Investir en direct sur les marchés financiers n’est donc pas sans risque. Pour cette raison, il est conseillé de n’investir que des sommes d’argent dont vous pourriez vous passer.

Si vous optez pour une approche d’investisseur, il est généralement recommandé d’opter pour une stratégie de long terme (5 ans minimum) afin de pouvoir laisser le temps aux cours boursiers de retrouver leur niveau d’équilibre suite à une crise.

En revanche, si vous optez pour une approche de Trader, vous préfèrerez spéculer sur des variations de prix de plus court terme. Il sera alors essentiel d’adopter des règles de gestion du risque rigoureuses afin de préserver votre capital.

Avant d’investir en bourse, vous devez surtout prendre le temps nécessaire pour vous informer. Pour cela, suivre l’actualité économique et financière régulièrement est le meilleur moyen de ne rien louper. Vous apprendrez ainsi à connaître les grandes tendances des marchés financiers et les caractéristiques de chacun d’entre eux.

Vous pourrez également vous intéresser aux actualités des entreprises présentes dans votre portefeuille ou susceptibles d’y entrer si le prix de leurs actions devenait plus attractif. Lors de cette étape, faites attention aux fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux et autres forums Internet, car ces manœuvres peuvent être de simples tentatives de manipulations de prix. Apprenez donc à penser par vous-même pour ne pas vous faire avoir !

Dans tous les cas, et en toutes situations, restez lucide. Ayez des objectifs de gains réalistes, tout comme un seuil de perte maximum raisonnable. Savoir quand vous arrêter (surtout lorsque vous commencez à enregistrer des pertes) est l’une des qualités les plus importantes pour investir en bourse.

Il est inévitable d’enregistrer quelques pertes, mais il faudra apprendre de vos erreurs. Certes, l’erreur est humaine, mais vous devrez surtout en tirer des enseignements et ne pas les reproduire.

Enfin, évitez d’avoir des regrets pour avoir vendu trop tôt ou trop tard au risque d’accumuler les frustrations. Il est impossible de prévoir avec exactitude l’évolution des cours boursiers, soyez donc indulgent avec vous-même, et concentrez-vous toujours sur la réussite de la prochaine opération.

Les acteurs des marchés financiers

·   Les investisseurs. Institutionnels, professionnels ou particuliers, les investisseurs risquent leurs capitaux pour financer les entreprises cotées en bourse ou pour spéculer sur l’évolution des prix de leurs actions. 

·   Les émetteurs. États ou entreprises, les émetteurs offrent des titres financiers en contrepartie de financement. Parmi les titres financiers les plus connus, nous retrouvons les actions (des titres de propriété correspondant à une fraction des capitaux propres) et des obligations (des titres de créance correspondant à une fraction de la dette de l’entreprise).

·   Les intermédiaires. Pour permettre aux investisseurs d’entrer plus facilement en relation avec les émetteurs, de nombreuses entreprises et organisations jouent un rôle d’intermédiaire. Nous retrouvons donc ici l’ensemble des banques et courtiers. Ces établissements financiers disposent de l’agrément des autorités de régulation.

·   Les chambres de compensation. Les chambres de compensation apportent leur garantie de confiance sur les marchés organisés en veillant à ce que les contrats financiers et leurs paiements soient honorés par les différentes parties prenantes. 

·   Les régulateurs. Enfin, les régulateurs surveillent l’ensemble des marchés et des intervenants. Chaque pays possède sa propre autorité de marché. En France, l’Autorité des marchés financiers (AMF) veille au bon respect des règles et à la bonne information des investisseurs, notamment particuliers.

Les événements boursiers

L’objectif d’un marché financier est de mettre en relation les émetteurs et les investisseurs, afin de donner la possibilité aux entreprises de lever des capitaux, d’accroître leur développement, et de prospérer. En échange de leur prise de risque, les investisseurs attendent en contrepartie un rendement qu’ils percevront soit de façon directe par le versement d’un dividende ou d’un coupon, soit de façon indirecte suite à l’augmentation de la valorisation de leurs placements. Deux rendez-vous clés marquent donc la vie des entreprises listées en bourse.

L’introduction en bourse

Au cours de sa vie, une entreprise fait appel à plusieurs modes de financement. Lorsque les moyens les plus traditionnels (tels que le crédit bancaire) sont épuisés, vient alors l’heure de se tourner vers les financements publics et de s’introduire en bourse. Les sommes obtenues en contrepartie des actions émises lors de l’introduction en bourse (IPO pour Initial Public Offering) sont alors utilisées pour financer le développement de l’entreprise. En somme, les entreprises souhaitant s’introduire en bourse cherchent avant tout à lever des fonds. 

Faire coter son entreprise en bourse est aussi un moyen pour les fondateurs et responsables de revendre quelques parts plus facilement. Enfin, être coté en bourse est également l’un des moyens les plus efficaces pour faire connaître son entreprise à l’international.

L’augmentation de capital

Une fois cotée en bourse, une entreprise peut choisir de faire une nouvelle fois appel à ses actionnaires pour accroître son capital social, qu’il s’agisse de rembourser sa dette ou de renforcer ses fonds propres afin d’amorcer une nouvelle phase de croissance (interne ou externe).

Pour les entreprises dont la situation financière est instable, c’est une bonne alternative pour se refaire une nouvelle santé. Elles peuvent alors octroyer un « droit de souscription » aux actionnaires historiques afin d’éviter leur dilution et de les inciter à poursuivre l’aventure à leurs côtés. Grâce à ces droits de souscription, l’actionnaire a en effet la possibilité d’acheter un nombre de nouvelles actions proportionnel à ses participations.

Profil d’investisseur : Comment le définir ?

Certains investisseurs sont plus audacieux que d’autres. Certains adorent prendre des risques, d’autres préfèrent jouer la carte de la prudence quitte à manquer de précieuses opportunités. Pour connaître votre profil d’investisseur, il est essentiel d’analyser votre situation financière personnelle, mais aussi vos traits de personnalité.

La résistance au Stress

Si vous résistez mal au stress, il est préférable d’éviter les valeurs trop spéculatives, et notamment les valeurs “cycliques” dont le prix aura tendance à varier fortement en fonction de l’état de l’économie. Vous préfèrerez alors les valeurs “défensives” plus résilientes en cas de turbulences économiques. Ne négligez pas ce facteur émotionnel, car de nombreux investisseurs se retrouvent en difficulté faute de savoir gérer leur peur lors des krachs boursiers.

La patience

D’après Warren Buffet (l’un des investisseurs les plus riches et les plus célèbres de cette planète), les marchés financiers sont un outil permettant de “ transférer l’argent des plus impatients vers le portefeuille des plus patients ”. Lors de vos choix d’investissement, prenez donc en compte votre horizon d’investissement afin que celui-ci ne soit pas trop éloigné de vos attentes.

Tout savoir sur les intermédiaires financiers

Avant de commencer à investir en bourse, vous devez comprendre le fonctionnement des intermédiaires financiers. 

Les courtiers (ou brokers)

Maillon le plus important de la chaîne, le courtier ou broker est un gestionnaire en relation avec les clients et les marchés boursiers. Il donne accès à une plateforme boursière simple et répond aux sollicitations des régulateurs.

De nos jours, il est possible de classer les brokers en deux familles :

  •       Les services bancaires généralistes : coûts généralement élevés, gamme d’actifs et de produits financiers limitée ;
  •       Les courtiers spécialisés en bourse : meilleure structure, outils à la pointe de la technologie et tarifs compétitifs.

Les teneurs de marchés (ou Market Maker)

Leur mission consiste à proposer un prix pour l’achat et la vente de chaque produit financier. Il n’est pas nécessaire de payer de façon directe un market maker, car sa marge est déjà comprise dans la différence entre le prix de vente et le prix d’achat (spread). 

Tout savoir sur les produits de bourse

Pour optimiser votre investissement en bourse, il est important de connaître les différents produits financiers qui existent. En effet, il n’y a pas que les actions !

Les produits listés ou de gré à gré

Contrairement à la croyance populaire, les échanges de produits listés en bourse ne sont pas les plus importants en termes de volumes. Il existe par exemple des marchés de gré à gré bien plus liquides tels que le Forex (marché des changes).

Les trois avantages des marchés organisés par rapport aux marchés de gré à gré :

  •       La liquidité
  •       La sécurité
  •       L’assurance d’un prix de marché

Les actions et les obligations

Les actions sont les produits les plus classiques de la bourse. Elles sont des titres de propriété correspondant à de petites parts du capital des entreprises. De très nombreuses entreprises étant cotées en bourse, vous aurez l’embarras du choix pour constituer votre portefeuille boursier.

En tant qu’investisseur, vous avez également la possibilité d’acquérir des obligations sur le marché primaire (lors de leur émission) ou sur le marché secondaire (en les achetant à un autre investisseur). Encore plus populaires que les actions auprès des investisseurs professionnels, les obligations permettent d’obtenir un rendement plus régulier. Elles sont des titres de créance correspondant à de petites parts de la dette des entreprises ou des États.

Trackers et produits dérivés

Les Trackers sont des fonds d’investissement cotés, également désignés par l’appellation ETF (Exchange Traded Funds). Pour la plupart, ces trackers reproduisent les performances d’indices boursiers. Depuis quelques années, ils sont ainsi devenus des produits financiers incontournables. Dans leur sillage, d’autres produits dérivés sont également de plus en plus plébiscités par les investisseurs particuliers, c’est notamment le cas des warrants, turbos et autres certificats.

Conclusion

Si vous disposez de capitaux et que vous souhaitez les faire fructifier, la bourse reste l’une des options les plus attractives. En effet, les produits boursiers sont nombreux et vous aurez la possibilité de choisir en fonction de votre profil d’investisseur et de vos objectifs. Pour aller plus loin sur ce sujet, nous vous recommandons cette Masterclass ARYA Trading.





  • Connexion