La sixième édition de l’étude annuelle effectuée par le Crédit Foncier sur le crédit immobilier vient d’être publiée. 28 membres de l’Union européenne (UE) ont fait l’objet du sondage. Résultat : le marché du crédit immobilier en France est l’un des plus dynamiques.

La France sur le podium

La France se place en troisième position dans le rang des pays possédant les plus gros volumes de crédit. Elle concentre près de 15% du marché au sein de l’Union européenne (984 milliards d’euros d’encours à fin 2017).

L’Allemagne est sur la plus haute marche (avec 1.175 milliards d’euros) suivie du Royaume-Uni (1.360 milliards d’euros). Selon l’étude, ces deux pays  concentrent à eux seuls 40% des encours de crédits immobiliers alors qu’ils ne représentent que la moitié de la population en Europe.

Le marché français s’accélère

La progression annuelle au niveau européen est de l’ordre de 4,3%. A la fin 2017, le niveau d’encours atteint près de 6.400 milliards d’euros. Par comparaison, le marché français connait une progression  des volumes plus importante que la moyenne européenne soit une croissance de 6% sur un an.

2017, une année exceptionnelle pour l’hexagone

Comment expliquer cette situation ? Le Crédit Foncier souligne que : «La France se distingue surtout par son niveau très bas de tarification.

Elle affiche les taux d’intérêt de crédit immobilier les plus attractifs parmi les grands pays européens : 1,56 % au second semestre 2017, à comparer à 1,83 % en Allemagne, 1,92 % en Espagne, 2,05 % au Royaume-Uni et 2,42 % aux Pays-Bas ».

L’année a été également fructueuse en termes de ventes immobilières avec une progression de plus de 15% par rapport à l’année précédente.

Un niveau d’endettement raisonnable des ménages

Par rapport à leurs voisins européens, le niveau d’endettement des propriétaires français semble acceptable. L’encours moyen par ménage est de 51.700 euros, soit 67% de leur revenu disponible brut.

Un ratio raisonnable parce que la moyenne européenne  est identique, ou presque (68%). «Les propriétaires français apparaissent en comparaison comme faiblement endettés : le ratio encours/revenus moyen des propriétaires est de 67% contre 75% en Espagne, 139 % aux Pays-Bas et 202% au Danemark» selon l’étude.

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée