Les taux de crédit immobilier ne cessent de baisser et depuis presque une année, ils reculent d’un point environ chaque mois. Toutefois, à la veille de l’été, ils affichent une certaine stabilité. Ce qui n’est pas le cas pour les établissements bancaires qui sont moins exigeants sur leurs conditions d’accord de prêt notamment sur les longues durées de 25 voire 30 ans.

Les prêts sur 25 ans sous la barre des 2 % en mai

D’après l’Observatoire Crédit Logement-CSA, les emprunts accordés en mai ont des taux moyens de 1,25 % pour les dossiers d’une durée de 15 ans, de 1,44 % pour les 20 ans et de 1,68 % pour les 25 ans. À noter que ces chiffres sont basés sur les dossiers de crédit finalisés en mai. Selon le courtier Vous financer, pour une banque, ses taux sur les emprunts de longue durée de 25 et 30 ans atteignent même un niveau record de 1,35 %.

Une opportunité pour les jeunes emprunteurs ?

Emprunter à moins de 1,4 % sur 25 ou 30 ans est désormais possible ! Mais est-ce une opportunité pour les jeunes emprunteurs et les primo-accédants, particulièrement ciblés pour ce type d’emprunt ? Dans un contexte de hausse des prix de la pierre, mais aussi dans celui de la baisse des aides à l’achat, les prêts sur 25 à 30 ans peuvent s’avérer intéressants. Selon les experts, ces jeunes emprunteurs n’iront surement jamais au bout du crédit et cette forme d’emprunt est une bonne façon pour commencer à se bâtir un patrimoine.

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée