L’entretien de la chaudière : qui s’en charge ?

Qu’il s’agisse de son entretien annuel ou de sa réparation en cas de détérioration ou d’usure, la gestion de la chaudière est une tâche dont la responsabilité ne revient pas toujours à la même personne. Locataire ou propriétaire, voici qui doit s’en charger, et dans quels cas.

L’entretien de la chaudière

Il incombe exclusivement au locataire de se charger de l’entretien de la chaudière. Concrètement, il s’agit de faire appel chaque année à un professionnel afin de déterminer si celle-ci est en bon état de marche, ou si des réparations minimes doivent être envisagées. Le coût de cette démarche oscille entre 80 et 150€ en moyenne selon la région concernée.

De la même manière, les réparations sont à prendre en charge par le locataire du moment que la chaudière ne présente aucun dysfonctionnement majeur. Dans les 15 jours suivant la prise en main de la chaudière par un professionnel, ce dernier se doit de remettre au locataire une attestation de bon entretien. Il est fortement conseillé au locataire de la conserver afin de justifier du bon respect de ses obligations auprès du propriétaire.

À noter que lors d’un changement de locataire, il est préférable de demander au locataire sortant de fournir les documents liés à l’entretien de la chaudière afin d’être en connaissance de l’historique d’entretien et de s’y adapter au mieux.

 


 

Découvrez l’Académie des Investisseurs Rentables, le programme immobilier le plus complet d’Internet ! 

 


 

 

La réparation et le remplacement de la chaudière

De par son engagement à fournir un logement décent et confortable à son locataire, le propriétaire se doit de prendre en charge les réparations plus importantes et le remplacement de la chaudière. Toutefois, cette obligation n’est valable que si le locataire est en mesure de prouver qu’il a rempli sa part du contrat, c’est-à-dire l’entretien annuel.

L’interprétation de l’état de la chaudière étant le principal critère subjectif et susceptible d’être débattu entre propriétaire et locataire, c’est à un professionnel que revient le dernier mot. S’il estime que la chaudière est vétuste, alors la charge revient au propriétaire, mais s’il s’agit d’un défaut d’entretien, le locataire sera tenu responsable et devra payer le prix des réparations ou du remplacement.

 


 

Envie d’en savoir plus sur l’immobilier locatif ? Découvrez la  “La Méthode des Investisseurs Rentables” de Yann Darwin, plus de 100 pages de contenu immobilier à forte valeur ajoutée !

 


 

Connexion