L’indépendance financière, ou comment s’émanciper du salariat

Notion popularisée aux États-Unis au début du siècle, l’indépendance financière est un objectif de vie qui séduit de plus en plus de salariés déçus par le monde du travail.

La récession économique du début du XXIe siècle a fait déchanter de nombreux salariés vis-à-vis de leur avenir professionnel. Revenus en baisse, sécurité de l’emploi et retraites menacées, ont conduit beaucoup d’entre eux à envisager des solutions alternatives pour subvenir à leurs besoins et gagner en autonomie. L’indépendance financière représente alors un idéal pour quitter le salariat et assurer des revenus équivalents, voire bien supérieurs.

Qu’est-ce que l’indépendance financière ? Quels sont les objectifs derrière l’indépendance financière ? Comment atteindre l’indépendance financière ?

Voici un résumé complet des informations à connaître sur l’indépendance financière pour comprendre comment certains quittent le salariat et vivent de revenus passifs. 

Qu’est-ce que l’indépendance financière ?

L’indépendance financière (aussi appelée liberté financière) est un concept récent, apparu dans les sociétés développées (à l’origine aux États-Unis) au début du XXIe siècle, en réaction à une crise de sens et à une remise en question profonde au sein des couches salariées.

L’augmentation du chômage, du nombre d’emplois précaires, la baisse tendancielle des systèmes de retraites et de sécurité sociale, accentuée par la crise des subprimes de 2008, ont contribué à détériorer l’image du salariat. Ce dernier apparaît ainsi pour beaucoup comme précaire, contraignant, peu sûr, et peu épanouissant. En effet, le salarié est lié par un contrat l’obligeant à travailler un certain nombre d’heures, sur certaines tâches déterminées par son employeur, sans garantie de maintien de son emploi sur la durée.

Ce sont ces considérations négatives qui ont poussé certains à vouloir s’émanciper du salariat. L’indépendance financière désigne donc la capacité d’une personne à ne plus être dépendante de son emploi pour vivre, et donc à vivre d’autres sources de revenus, souvent automatisées. L’indépendance financière signifie plus largement un rapport libre à l’argent où ce dernier travaille pour l’individu et non l’inverse.

 


 

Découvrez notre Formation RLT et apprenez dès maintenant à générer des revenus complémentaires grâce à la Bourse !

 


 

 

Comment atteindre l’indépendance financière ?

La philosophie derrière cet objectif

Peu de gens s’interrogent sur les différentes possibilités de revenus qui s’offrent à eux. La plupart considèrent les revenus mensuels générés par leur emploi salarié comme la seule source d’argent possible. Pourtant, certains font parfois l’expérience de sources de revenus alternatives (héritage d’un bien immobilier locatif, création d’une œuvre culturelle à succès, etc.), sources qui peuvent aller jusqu’à dépasser leur salaire de base. Ces individus découvrent alors l’expérience de l’indépendance financière, qui est en réalité à la portée du plus grand nombre.

L’enjeu majeur de l’indépendance financière est de s’extraire de ce que les Américains appellent la rat race : l’individu travaillant 40 heures par semaine, à longueur d’année, pour rembourser ses différents emprunts, et ayant perdu tout le sens de son activité, piégé comme un rat de laboratoire essayant de s’échapper d’un labyrinthe ou d’une roue.

A contrario, la liberté financière permet de gérer son temps selon ses désirs, de voyager sans contrainte de date ou de durée, de se consacrer à ses passions et, ainsi, de faire l’expérience quotidienne d’une liberté inédite. Cette volonté d’émancipation est souvent liée à des objectifs de développement personnel, de mise à distance des possessions matérielles et des signes extérieurs de richesse.

L’état d’esprit du futur indépendant

Il est important pour la personne aspirant à l’indépendance financière de prendre la responsabilité de sa situation financière actuelle. Non pas au sens où elle aurait souhaité et induit cette situation, mais au sens où, désormais, elle assume qu’il est en son pouvoir de l’améliorer en établissant un plan d’action adapté et efficace pour le futur.

Par ailleurs, il est primordial de se fixer des objectifs réalistes. L’indépendance financière arrive rarement au bout de quelques mois ou d’une année, c’est un projet de long terme qui nécessite des efforts importants, notamment au début. Ainsi, il n’est par exemple pas judicieux de se montrer impatient et de mépriser des rendements inférieurs à 10%.

La majorité des personnes ayant atteint l’indépendance financière préconisent également de faire preuve de frugalité dans le quotidien. C’est un changement d’état d’esprit nécessaire qui rejoint l’approche globale de la liberté financière : l’individu se détache de l’argent également sur un plan psychologique (peu ou pas de préoccupations en ce qui concerne les possessions matérielles, le statut social…) pour se consacrer davantage à son développement personnel (proches, passions, apprentissages…).

Atteindre l’indépendance financière à court terme

Contrôler ses dépenses est l’une des méthodes primordiales pour atteindre l’indépendance financière. En effet, le fait de vivre sobrement, en limitant les achats superflus, permet de générer chaque mois une somme d’argent excédentaire (dépenses inférieures au revenu). Cette somme ainsi économisée et épargnée constituera la base du futur capital à investir. Contrairement aux idées reçues, le millionnaire américain moyen conserve d’ailleurs le même mode de vie simple tout au long de son existence, comme nous l’apprend le livre de J. Stanley et de William D. Danko : The Millionaire Next Door

Afin que ce contrôle des dépenses soit efficace, il est recommandé de commencer par dépenser son revenu mensuel pour les nécessités de base (loyer, factures…) et d’épargner le reste. Cette épargne doit toujours représenter au moins 10% des revenus mensuels (il est même conseillé de ne vivre qu’avec 75% de ses revenus mensuels). 

Le fait de se fixer un plan financier est également fondamental. En partant de ses états financiers et de son historique personnel, l’aspirant à la liberté financière doit déterminer un revenu mensuel à partir duquel il considère avoir atteint son objectif d’indépendance. Là encore, les millionnaires consacrent deux fois plus de temps que la moyenne à gérer leur épargne et à planifier leurs investissements.

Atteindre l’indépendance financière à long terme

Pour atteindre l’indépendance financière à long terme, il faut disposer d’un capital et l’investir afin de le faire fructifier tout en évitant l’inflation. L’obtention de ce capital peut, à long terme, s’effectuer par la vente d’un bien ayant pris beaucoup de valeur (bien immobilier, entreprise créée…) ou par des placements ayant généré des bénéfices.

Créer son entreprise est donc une solution tout à fait envisageable, bien qu’elle nécessite beaucoup de travail et de temps. L’investissement dans l’immobilier locatif est aussi une solution, que ce soit au niveau national ou international. Enfin, investir son argent en bourse (actions, obligations…) est également une des voies empruntées par les aspirants à la liberté financière.

Il est très important, à long terme, de disposer de plusieurs sources de revenus à effet de levier (pour lesquelles une heure de travail rapportera beaucoup plus que dans un emploi salarié classique), telles que la création d’un site web, d’un blog, ou d’une boutique en ligne. Ces différentes sources constituent une sécurité financière indispensable, car, du fait de leur nombre et de leur diversité, l’aspirant à la liberté financière ne craindra pas la brusque disparition d’une seule d’entre elles.

L’indépendance financière est une forme de liberté vis-à-vis de l’argent et du salariat permettant de gérer son temps et son énergie en accord avec ses désirs propres. Un objectif ambitieux qui nécessite des placements intelligents et efficaces, mais qui reste à la portée du plus grand nombre !

Connexion