Investissement immobilier en Côte D’Armor

L’immobilier costarmoricain a eu un énorme regain de près de 23 % ces derniers temps. Un regain exceptionnel qui a ravi les professionnels du métier. Ces derniers craignaient un mauvais passage suite aux élections présidentielles. Cela n’a pas été réellement le cas puisqu’au contraire la région s’en est sortie haut la main.

 

Malgré toute l’agitation de l’élection, les taux d’intérêt sont restés au plus bas. Des avantages fiscaux pour les anciennes bâtisses sont pour le moins très attractifs. L’offre n’a pas chuté pour le moins du monde. Et les vendeurs ne sont pas devenus gloutons au point de faire fuir la clientèle.

Des transactions importantes pour des prix raisonnables.

Les primo accédants se bousculent à Saint-Brieuc, ce qui a fait enfler le nombre de transactions. Surtout dans le secteur des anciennes maisons. Ce marché est devenu aussi florissant grâce aux prix. Ces derniers ont pris de la hauteur dans les quartiers de Robien et Beauvallon. L’indice de confiance étant revenu à la hausse dans les ménages. Les prix les plus élevés se trouvent sur le littoral du territoire Briochin.

Cela est sans surprise puisqu’ils dépassent largement ceux du centre-ville. Le prix moyen à Pordic est de 187 000 euros face à 126 000 euros à Saint-Brieuc et 165 000 euros à Plérin. La donne change dans le centre Bretagne. Car ici, si le volume des opérations immobilières a augmenté, les prix eux n’ont pas bougé. Au contraire, ils ont baissé. De nombreuses maisons ont été vendues à un prix pas si élevé que ça. C’est à Rostrenen que le cas est le plus flagrant avec -13 % sur la valeur des prix.

De même à Loudéac, les prix ont chuté de plus de 6,5 % alors que les transactions des ventes et achats ont atteint 34 %. Cette différence est due aux acquéreurs. À Loudéac, les primo accédants sont plus nombreux alors qu’à Rostrenen, ce sont des retraités.

Une Ligne à Grande Vitesse qui booste le marché

Les transactions sur le littoral se mettent lentement à remonter. Les résidences secondaires tirent elles aussi leur épingle du jeu. Le niveau de leurs ventes remonte et elles se taillent 16 % du marché des mutations dans les Côtes-d’Armor. Bien largement au-dessus de la Bretagne qui en a 13 % tandis que la France n’en a que 9,8 %. Un effet LGV dont profite bien Saint-Brieuc et ses alentours immédiats.

Du moins pour certains, mais pas pour Perros-Guirec et Trébeurden. La ligne grande vitesse étant pour beaucoup dans tout ce dynamisme sur le marché. Perros-Guirec et Trébeurden sont assez éloignés des récentes gares qui sont desservies par la LGV. Il est alors normal que l’embellie du marché ne les atteigne pas. Mais le temps à l’optimisme et tout pourrait bien vite changer.

 

Si tel est le cas, pourquoi ne pas investir dans l’immobilier ? Vous pouvez alors profiter dès maintenant des avantages de la région. Notre site vous offre toutes les informations qu’il vous faut pour prendre la bonne décision. Faites les placements immobiliers qu’il faut. Quand il le faut et surtout avec celui qu’il faut. Privilégiez un investissement immobilier qui vous donnera du plaisir à la longue.

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée