Que faire si le chien des voisins aboie?

Un chien qui aboie chez les voisins, ce n’est jamais de tout repos. Autant vos voisins ont le droit d’avoir des animaux de compagnie, autant vous avez également le droit à un environnement favorable à votre quiétude.

Faites le geste pacifique, allez les voir et expliquez-leur comment les aboiements répétitifs de leur chien vous créent des  désagréments sonores ou vous empêchent de dormir paisiblement les soirs.

S’ils ne comprennent pas la voie de la négociation, vous pourrez engager des poursuites judiciaires à leur encontre pour les ramener à de meilleurs sentiments.

Exposez les faits aux personnes concernées

Certains propriétaires ne sont pas patients. Ils passent très vite à la vitesse supérieure lorsque les gens de la maison d’à côté les indisposent. Ils appellent la police ou portent plainte. Et ainsi, ils se créent des ennemis dans la maison voisine.

Mais parfois, une simple visite courtoise suffit pour exposer les faits et faire comprendre aux personnes concernées, le bien fondé de maîtriser leurs chiens pour ne pas mettre mal l’aise leur voisinage.

La plupart des conflits de voisinage sont résolus avec le dialogue avant qu’ils ne deviennent vraiment des conflits. Veuillez bien à tenir des propos courtois. Prenez en compte la possibilité que votre voisin ne se rend pas compte que son chien cause du tort. Expliquez lui la situation. Montrez de manière objective, en quoi les aboiements de son chien vous empêchent de vaquer à vos occupations, de dormir, ou empêchent vos enfants d’étudier dans le calme.

Proposez des solutions concrètes

L’être humain est plus attentif à son interlocuteur lorsque celui-ci s’engage dans une approche constructive. Ne vous contentez pas de poser le problème. Montrez également au propriétaire du chien gênant  que vous n’êtes pas venu avec seulement des problèmes, mais que vous avez pris le temps et le soin d’envisager des solutions plausibles.

Si  le propriétaire du chien est une personne avisée, elle prendra la peine d’apprécier positivement votre démarche. Et ensemble, entre voisins, vous choisirez les options convenables pour les deux parties.

Choisissez une solution commune

Ensemble avec vos voisins, essayez d’identifier les diverses raisons pour lesquelles le chien aboie à des heures indues. Le chien est le meilleur ami de l’homme dit-on. Il n’est donc pas dans sa nature d’indisposer son maître ou de le mettre en situation difficile pour le plaisir de le faire. Voici quelques causes qui peuvent être explorées pour connaître les motifs des aboiements indésirables des chiens.

Si c’est en été que le chien aboie le plus, c’est probablement parce qu’il a chaud. Et si c’est plutôt en hiver, c’est peut-être qu’il ne supporte pas le trop bas niveau de la température.

Certaines races de chiens ne supportent pas l’ennui, et ils aboient pour se défouler. Sans oublier que les chiens mal dressés s’acharnent sur tout ce qui se déplace dans leur champ de vision.

Après avoir identifié les diverses causes du comportement indésirable de l’animal, il sera plus aisé de trouver des solutions adéquates.

Au pire, déposez une plainte pour pollution sonore

Si malgré toutes ces démarches apaisées, le propriétaire de l’animal refuse de remédier aux désagréments causés par son chien, alors il faut déployer les gros moyens.

Prenez soin de vous renseigner sur la législation en vigueur dans votre pays sur les animaux et les droits et devoirs des voisins.

Ensuite, faites recours aux forces de la loi. Faites enregistrer une plainte pour nuisance sonore ou pour tout autre cas dont vous seriez victime en pareille circonstance.

Vous pouvez donner toutes les informations nécessaires pour permettre aux autorités de vous localiser et venir faire le constat.

Si l’affaire devient vraiment ingérable, vous avez le droit d’intenter un procès contre le voisin  pas sociable

Pour conclure

Les règles de bon voisinage requièrent le respect mutuel des droits de chaque propriétaire. Et il n’est pas agréable de subir les aboiements d’un chien voisin tous les jours ou toutes les nuits. L’approche pour remédier à ce désagrément peut être d’abord pacifique. Mais si les choses ne s’arrangent pas à cause de l’entêtement du voisin ou de son incapacité à gérer les humeurs de son animal de compagnie il faut faire appel à la police ou le traîner devant un juge.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée