SCPI : Les différents modes d’investissements

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier s’occupent des activités de l’investissement. Mais aussi de la gérance des patrimoines immobiliers. Elles récoltent les fonds auprès d’épargnants pour acquérir ces patrimoines immobiliers. Après gestion de ces parcs par la SCPI, les dividendes obtenus des loyers perçus en sus des bénéfices fiscaux aux associés. Ces derniers sont les propriétaires de parts de cet investissement. Les parts ne coûtent presque rien et les propriétaires n’ont même pas à la gérer puisqu’un gérant le fera à leur place. Les SCPI ont plusieurs avantages à savoir :

  1. Une bonne rentabilité et une sécurité non négligeable des fonds et des biens.
  2. La mutualisation des risques.
  3. La possibilité de liquider les parts.
  4. Une très grande diversité du patrimoine immobilier.
  5. Un moyen de cession de biens.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Tout d’abord, un investissement dans une SCPI est toujours immobilier. Un gérant ou une société de gestion s’occupe d’acquérir les biens immobiliers et de les gérer. Elle procède ensuite au paiement des associés sur les loyers perçus par dividendes. Ensuite, grâce à la SCPI, les risques locatifs sont gérés collectivement. On parle donc de mutualisation des risques.

Les biens immobiliers sont occupés par plusieurs personnes qui les louent. On assiste rarement au défaut de paiement, et même dans ce cas il s’agit plus d’un seul locataire. Le risque locatif est donc moindre. D’ailleurs, les locataires sont sujets à une rude sélection pour anticiper tout problème. Revendre ses parts d’une SCPI n’est pas difficile, le marché étant très bien organisé. Chaque associé peut en toute tranquillité liquider ses parts. Dans la même logique, les associés peuvent céder leur patrimoine immobilier grâce à la SCPI. Celle-ci favorise ces transmissions patrimoniales au regard de ces objectifs.

Les SCPI sont habituellement réservées aux professionnels du métier. Elles permettent l’accès aux biens immobiliers d’entreprise. Ceci pour un large investissement. De même, les investissements ne sont pas concentrés en France, mais vont au-delà. Les cibles s’étendent maintenant dans toute la zone euro et même en dehors.

Les différents types de SCPI

Avoir une vue globale des SCPI permet d’y voir clair. Toutefois, les SCPI se divisent en plusieurs types à savoir :

  • Les SCPI de plus — values :

Elles s’occupent essentiellement des immeubles dont la valeur doit évoluer. Leur but n’est pas de verser des rendements, mais d’exploiter la plus-value des immeubles.

  • Les SCPI fiscales :

Ces dernières privilégient les avantages fiscaux qu’occasionnent les investissements. Ces immeubles d’habitation sont bien ciblés et sont spécifiques.

  • Les SCPI de rendement :

Elles regroupent essentiellement des bureaux. Des locaux à vocation commerciale et des entrepôts logistiques. Ce sont des biens immobiliers qui produisent des gains très intéressants. Les investissements des SCPI de rendement se localisent le plus souvent en France. Mais de plus en plus, elles s’expatrient dans le monde entier.

 

En 2016, les bénéfices ont atteint en moyenne 4,63 % de rendement. Les retombées fiscales pour les SCPI de rendement sont les mêmes pour les mises directes en immobilier. Les revenus des SCPI sont imposés par rapport à la TMI+PS. Mais cela ne vaut que pour les SCPI françaises. Car les SCPI européennes ont leurs actifs en dehors du territoire français.

Les différents modes d’investissements de SCPI

Pour obtenir une part dans une SCPI, différentes manières sont proposées. Soit vous réglez à crédit, c’est-à-dire que votre investissement est un emprunt de la banque. On parle alors d’investissement financé à crédit. Quand on se penche sur l’investissement à crédit, on y trouve assez d’avantages. Tout d’abord, les retraits mensuels de l’emprunt sont retirés des loyers perçus.

Le rendement foncier baisse, mais à la longue le résultat est toujours favorable. Ensuite, investir par endettement en ces temps-ci est assez intéressant et profitable. Les taux d’emprunts sont très bas comme on ne l’avait jamais vu. D’ailleurs, l’investissement à crédit diminue considérablement les retombées fiscales. C’est ce qu’il apparaît quand on le compare à l’investissement cash. Vous pouvez soit encore l’acquérir par démembrement.

C’est une méthode purement juridique. En tant qu’investisseur, vous n’aurez droit qu’à l’un de ces droits d’usufruit et de la nue-propriété. Le démembrement de propriété offre les deux, mais vous perdrez l’un à l’investissement. Toutefois, vous pourrez devenir propriétaire du tout à une date précise. Celle de l’acquisition, car auparavant vous n’étiez que propriétaire temporaire.

Prenez l’exemple d’un individu qui sera retraité dans 3 ans. Il acquiert à valeur de 70 % l’usufruit ou la nue-propriété et à la date de sa retraite, il devient totalement propriétaire. Vous pouvez acquérir une part par la voie la plus simple à savoir en liquide. Vous payez cash avec un chèque ou par un virement. La dernière technique passe par l’assurance vie.

Vous n’aurez qu’à insérer les parts voulues dans la SCPI dans les clauses du contrat d’assurance vie. C’est un très bon moyen pour s’offrir un complément de retraite ou alors de faire fructifier son capital. Gardez à l’esprit de vous faire conseiller lors de la mise pour choisir la meilleure option.

Les SCPI : Un mode d’investissement immobilier efficace

Vous jugez bon d’investir dans l’immobilier. Les investisseurs seront unanimes, quel que soit leur secteur. Les SCPI sont fiables et rentables. Elles représentent un très bon moyen pour acquérir un bon patrimoine immobilier. Quoique vos investissements doivent se faire en fonction de vos attentes.

Et surtout de vos objectifs. Donc autant se faire conseiller qu’à l’investissement dans n’importe quel type de SCPI. Les placements en SCPI sont encore nommés la PIERRE PAPIER. D’année en année, elles continuent de s’étendre et d’offrir d’autres secteurs d’investissements possibles. Toujours à la recherche des besoins de chacun, ses performances ne cessent d’augmenter.

 

En somme, il s’agit d’acquérir des biens immobiliers, de les louer selon des critères rigoureux. Les rendements sont perçus selon les parts détenues dans la SCPI. Ces parts sont obtenues cash ou à crédit. On peut aussi envisager l’obtention par l’assurance vie ou le démembrement.

Cet investissement bénéficie d’abord d’avantages fiscaux. De même, d’une diversité patrimoniale intéressante qui mutualise les risques locatifs. En plein essor, c’est le mode d’investissement immobilier le plus prisé par les Français. Au regard de son marché dynamique qui va même au-delà des frontières françaises et européennes. Ses nouvelles cibles sont mondiales. C’est aujourd’hui à près de 6 % de rentabilité la meilleure manière de fructifier son capital. Ou son patrimoine immobilier.

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée