Visiter un bien immobilier avant l’achat

Lorsqu’on construit sa propre maison, on veille bien à ce que toutes les normes actuelles de construction immobilières soient respectées. Par contre, lorsqu’il s’agit d’une maison à acheter, cette certitude n’est plus de mise. L’acheteur doit rester prudent et aller visiter le bien immobilier qu’il souhaite acquérir pour vérifier par lui-même si cette maison est conforme aux normes actuelles.

Pour ne rien oublier durant votre prochaine visite, voici un dossier complet sur comment visiter un bien immobilier avant l’achat.


Vérifier l’installation électrique

Commencez votre visite des lieux, en réclamant une copie du diagnostic électricité. C’est un document obligatoire pour tous les bâtiments vieux de plus de quinze ans, et qui met en lumière l’état des l’installation domestique du bâtiment. Parcourez le diagnostic pour vérifier qu’il indique la présence du conducteur de protection, s’il est fonctionnel et s’il est doté du module de protection des personnes. Assurez-vous également que le diagnostic est valable, c’est à dire qu’il a été réalisé moins de trois ans avant la déclaration de vente du bien immobilier.

Vérifier l’eau et l’assainissement

Vérifiez si les robinets sont en bon état, si l’eau qui en sort est potable. Assurez-vous aussi que les systèmes d’eau froide et d’eau chaude sont opérationnels.


Demandez aussi le diagnostic assainissement, pour vous assurer que le logement est doté du système “Tout à l’égout”. En plus, voyez si les sorties d’évacuation d’eau sont visibles et pas bouchées.
Que l’on vous montre aussi l’emplacement de la fosse septique. Demandez à voir les deux dernières factures de vidange de la fosse. Cela vous permet de savoir si la fosse est régulièrement entretenue, sachant que l’intervalle de temps moyen entre deux vidanges est de quatre ans.


Contrôler l’état de la toiture

Au cours de la visite de votre futur logement, faites attention à sa toiture. Vérifiez qu’elle est bien étanche, sans traces de coulures révélatrices de fuites antérieures. Portez votre regard sur le type de couverture du toit. Vérifiez qu’elle n’est pas trouée ou rouillée par endroits. En gros, c’est favorable pour la toiture lorsqu’il y a assez de pentes, de fixations et de recouvrements.


Ne négligez pas la charpente. Faites une analyse visuelle sur l’état de ses bois. Voyez s’ils n’ont pas été attaqués par l’humidité et les termites. S’il le faut, faites recours aux services d’un charpentier pour contrôler les assemblages de la charpente, et sa résistance aux vents violents. Enfin, faites aussi vérifier que la charpente est fermement ancrée aux mûrs du bâtiment.



Inspecter les fondations du bâtiment

Les fissures dans les murs peuvent être bénignes ou au contraire révéler une mauvaise qualité des fondations. En l’occurrence, les fissures graves sont celles qui traversent les mûrs. Il est donc dans votre intérêt en tant qu’acheteur, de vous munir d’une loupe pour bien rechercher ces fissures ainsi que celles à proximité des fenêtres et des portes.


Tester les isolations et le confort

Généralement, les conditions climatiques dans les logements varient d’une saison à l’autre. Cela rend difficile l’évaluation thermique pour celui qui n’est pas spécialiste des bâtiments. Ainsi, le minimum qu’un acheteur de bien immobilier puisse faire est de demander les factures hivernales du vendeur au cours de différentes saisons entre l’été et l’hiver pour évaluer la consommation énergétique du bâtiment en ces saisons.

L’isolation phonique est un autre aspect qui a son importance en matière de bruits du voisinage. Pour cela, durant votre visite, essayez de fermer toutes les ouvertures (portes et fenêtres) des chambres pour apprécier la pénétration des bruits extérieurs.
Mieux encore, vous pouvez effectuer des visites durant les jours ouvrables pour examiner si la sonorisation correspond à votre confort.

En ce qui concerne l’exposition des chambres aux aléas (lumière, froid de neige, chaleur été), vous pouvez utiliser une boussole. L’utilité d’une boussole  est de repérer la position des chambres en relation avec les points cardinaux. L’idéal serait d’avoir le séjour au sud et les chambres situées à l’est. Vérifiez également que la terrasse ne serait pas exposée en période de pluie.



Vérification des autres aspects

Lorsqu’on achète une maison, c’est surtout pour y vivre, ou laisser d’autres personnes y séjourner, agréablement. Il ne faut donc pas lésiner sur les contrôles de sécurité, de confort, et d’assainissement.Il en va de même pour le revêtement extérieur, la cheminée, le chauffage, la ventilation et consorts.

En effet, le revêtement extérieur protège contre la pluie et les infiltrations. il faut donc contrôler l’état de la peinture du crépis et même du bardage bois.

Il ne faut pas non plus négliger le système de chauffage et la climatisation : bien vérifier qu’ils sont fonctionnels et demander les factures d’entretien.

En outre, il faut vérifier l’état de la menuiserie extérieure. Vérifier que le bois extérieur est sain et protégé contre les termites. S’assurer également que tout ce qui est de verre a une épaisseur de plus de quatre millimètres pour une bonne isolation.

Quant à la ventilation, elle protège les locataires contre les odeurs et la condensation. Il est recommandé de s’assurer qu’elle est fonctionnelle dans la plupart des chambres, y compris  les salles de bains.

 

Évaluer la résistance aux menaces naturelles

Lorsqu’une maison vous intéresse, il faut consulter le Plan de Prévention des Risque (PPP) de la zone où elle se trouve. Le PPP permet  d’identifier si une zone est sujette aux aléas ou aux catastrophes naturelles (inondations, séismes, glissement de terrain et autres).

Les termites constituent une autre menace contre les habitations. En présence de leur trace dans une maison, il faut examiner tout ce qui s’y trouve et qui est en bois : meubles, charpente, menuiseries. Si l’inspection révèle une présence inquiétante des termites, vous pouvez soit changer les bois ou faire un traitement pour  désinfecter les lieux.


Conclusion

Les normes de  construction sont généralement ce qui différencie une maison achetée et une maison construite par soi-même. Vous pouvez être certain que la maison que vous construisez  respecte les normes actuelles d’architecture, mais ce n’est pas le cas pour les bâtiments en vente qui peuvent avoir été bâtis des décennies auparavant. Il vous revient donc en tant qu’acheteur, de vérifier  l’état du bien immobilier qui vous intéresse. D’où l’importance de visiter ses locaux avec l’assistante d’un contrôleur technique.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée