L’immobilier ancien pour l’investissement locatif

L’investissement immobilier présente beaucoup d’avantages. Mais l’avantage de rentabilité dépend beaucoup de la zone dans laquelle le local ou le bâtiment se trouve. L’investissement locatif est un investissement à long terme. Que le local soit ancien ou neuf, on y trouve toujours son bénéfice. Bien que le neuf soit très bénéfique, investir dans l’ancien rapporte aussi beaucoup. Malgré la hausse des prix sur le marché, l’investissement dans l’ancien n’en reste pas moins avantageux.

 

En effet, plus le bien est ancien, plus les impôts diminuent. Il faut quand même trouver un investissement sûr dans l’ancien pour de bons rendements dans le locatif. Au fur et à mesure que vous percevrez les loyers, vos revenus se multiplieront. C’est bien pour ça que l’investissement à but locatif est un investissement à long terme.

 

Pour bien gérer son bien locatif, il faut être rigoureux. Les locataires ne sont pas toujours à jour dans les payements. L’investissement locatif est un travail à préparer. Il présente beaucoup de contraintes. Il faut d’abord que votre local soit bien positionné pour que vous trouviez des clients. Après, il faudrait veiller à ce que les clients payent réellement les loyers et les factures.

 

Le logement ancien pour l’investissement locatif : quel type de logement choisir ?

Pour un investissement locatif, le logement ancien est bénéfique. Pourvu qu’il soit dans les normes. Pour un appartement vide, la surface de location doit être de 9 m2. L’appartement doit disposer d’une cuisine, de gaz et d’électricité. Pour un appartement meublé à louer, on doit y retrouver tout ce qu’il y a dans l’appartement vide. On doit y retrouver en plus des toilettes. Tous les matériaux doivent être en bon état.

 

Dans le cas où l’ensemble de ces conditions ne serait pas respecté, le locataire peut demander qu’on fasse des travaux. Il peut aussi porter plainte contre le propriétaire si celui-ci ne répond pas positivement à sa demande.

 

Investir dans l’ancien en centre-ville

Pour investir dans l’immobilier, l’emplacement du bien est très important. C’est l’emplacement qui détermine à quel rythme et combien vous faites de bénéfices. L’emplacement est un critère important. Il est un facteur essentiel pour vite trouver de locataires que pour une revente à long terme. Les endroits les plus recherchés pour le locatif sont les villes et anciens quartiers. C’est un investissement à long terme pour de gros bénéfices. On peut retrouver des bâtiments locatifs neufs dans ces domaines. Mais la plupart du temps, ces appartements sont un peu coûteux.


Dans les centres-villes, on retrouve les services de proximité. La circulation est dense et on retrouve les étudiants. Les grands axes routiers sont disponibles dans les centres-villes. On y rencontre beaucoup de touristes pour les villes historiques. Investir dans l’ancien dans ces villes historiques pour le locatif est fiable. Dans les centres-villes, il y a la grande partie des marchés et donc des commerçants de la ville. Tous les centres commerciaux sont concentrés dans les centres-villes. Dans ces centres-villes, le logement neuf prend de la valeur. La majorité de la population se rue donc sur l’immobilier ancien, car il n’est pas trop coûteux. D’où l’intérêt d’un investissement dans l’immobilier ancien pour le locatif dans les centres-villes.

 

Les impôts dans l’immobilier ancien

Bien que l’immobilier neuf présente assez d’avantages fiscaux, l’immobilier ancien n’en présente pas moins. Le déficit foncier lui confère aussi plusieurs avantages. Le prix locatif dans l’ancien représente moins que le prix locatif dans le neuf. On retrouve des investisseurs qui sont axés seulement sur l’investissement dans le neuf. Ils permettent ainsi à d’autres investisseurs d’investir dans l’ancien et de faire plus de bénéfices. Le prix obtenu est supérieur au prix des travaux à effectuer dans les bâtiments anciens. Ces travaux pourront être déduits des revenus fonciers.

 

L’immobilier ancien : une plus-value à la revente

Au-delà du marché locatif, l’immobilier ancien peut valoir encore plus à la revente. Dans ce cas, vous bénéficiez de plusieurs avantages. Si le bien se trouve dans un quartier où la demande locative n’est pas forte, elle vaudra encore plus.

 

Les quartiers les plus demandés sont ceux recommandés pour l‘investissement dans l’ancien.

 

Investir dans l’ancien : un meilleur investissement

L’immobilier ancien est surtout prisé chez les retraités. Il représente une valeur certaine pour eux. Ces prix sont accessibles par rapport à ceux du neuf. On retrouve plusieurs dispositifs fiscaux dans l’immobilier ancien.

Ces dispositifs représentent un avantage particulier pour l’investissement dans l’ancien. Surtout, ces dispositifs ne garantissent pas une rentabilité certaine de votre investissement. Ils vous permettent d’améliorer vos rendements. Ce qui sera bénéfique pour vous sera de trouver une bonne politique de gestion.

Il est aussi important de trouver un emplacement stratégique pour votre investissement. Ne négligez pas non plus les règles pour bien choisir votre bien ancien. Les différents dispositifs dans l’ancien sont : le régime du déficit foncier, le régime Malraux. On retrouve aussi le prêt à taux zéro et la loi de Pinel ancien.

 

Le régime du déficit foncier

Avec ce type de régime, le processus est très simple. Il s’agit en effet de déclarer un mauvais revenu sur votre bien. Ce régime vous permettra alors d’obtenir des remises sur vos impôts pendant les travaux du logement ancien. Les remises s’appliqueront pendant tout le temps que va durer la réhabilitation du logement.

 

Le régime Malraux

Avec ce type de régime, les travaux de rénovation ne prendront plus assez de sous. Vous bénéficiez d’une réduction allant de 22 à 30 % sur le prix des travaux de rénovation. Par contre, ce type de régime marche surtout pour les immeubles ou des bâtiments à but locatif. L’emplacement des biens doit être des endroits stratégiques pour avoir la réduction. Aussi, le propriétaire du bien ancien doit faire un engagement pour une location. Il doit faire un engagement de location pendant plus de 9 ans pour l’obtention de la réduction.

 

La loi Pinel/ancien

Cette loi s’applique dans l’ancien de la même façon que dans le neuf. La réduction d’impôts est aussi de 12 % quand vous vous engagez à une gestion locative pendant 6 ans. Aussi, si vous vous engagez à une gestion locative pendant 9 et 12 ans, vous aurez des réductions.

Vous aurez des réductions respectives de 18 et 21 % sur vos impôts. Pour obtenir les réductions de la loi de Pinel ancien, il faut investir dans un bâtiment ancien en piteux état. Vous pourrez aussi procéder à une transformation complète du local. Selon cette loi, il faut choisir un logement vraiment insalubre. Cette loi a été érigée selon les critères de l’arrêté du 19 décembre 2003.

 

Pour avoir accès à ce type de réduction, il faut présenter certaines pièces. Il s’agit d’une pièce d’assurance délivrée par un spécialiste, d’un état descriptif. Vous devrez avoir une assurance responsabilité civile.

 

Le Prêt à Taux Zéro

Ce type de prêt vous permet d’avoir une aide de l’État, mais ceci à certaines conditions. L’État prend en charge une partie des frais lors de l’achat du bien immobilier. Mais pour bénéficier de ce prêt, il faudrait ne pas être propriétaire de votre résidence principale. Ceci, pendant les deux années précédentes. Vous pourrez aussi bénéficier de ce prêt lors de l’achat d’un bien ancien. Il faudra veiller à ce que les travaux de rénovation du bâtiment ancien acquis soient effectifs.

 

La Loi Borloo pour l’investissement dans l’ancien

Cette loi a été mise en place depuis janvier 2006. Elle remplace le dispositif de Besson. Ce type de régime est valable pour les investisseurs dans l’ancien à but locatif. Aussi, la location doit être non meublée pour une durée de plus de 5 ans. La durée peut aller jusqu’à environ 9 ans si les travaux ont été conventionnés par L’Agence Nationale de l’Habitat. L’Agence Nationale pour l’Habitat doit confirmer le type de revenu du logement locatif.

 

Avec ce type de régime, la durée de location est fixée. Elle peut être de 6 ans quand les frais pour les travaux n’ont pas eu droit à une défiscalisation. Pour les travaux de rénovation ayant bénéficié de réduction, vous pourrez avoir une durée de location de 9 ans. La convention a une durée de renouvellement toutes les trois années.

 

Pour un revenu social, vous bénéficiez d’une réduction fiscale de 60%. Pour un revenu intermédiaire, vous bénéficiez d’une réduction fiscale de 30 %.

 

L’investissement dans l’immobilier ancien : une valeur certaine

L’investissement dans l’ancien représente une valeur certaine par rapport au neuf. L’ancien a pour avantage particulier, l’emplacement stratégique dans les centres-villes. Ces locaux pourront donc être visités par de nombreuses personnes. La beauté de l’ancien attire beaucoup les locataires.

Lorsque les travaux de rénovation sont effectués, les logements anciens ont plus de valeur. L’ancien bénéficie aussi de plusieurs réductions d’impôts lors des travaux de rénovation.

 

L’ancien : des prix pas chers à l’achat

Par rapport à l’immobilier neuf, les prix d’achat dans l’immobilier ancien sont très accessibles. Environ une baisse de 15 à 35 % se remarque dans l’achat de l’ancien par rapport à celui du neuf. Notamment, vu les emplacements de ces biens anciens, le prix est vraiment à la baisse.

Compte tenu de la surface du bien et du type de logement, l’achat de l’ancien est moins coûteux que le neuf. Mais après l’achat de ces biens anciens, il faut procéder à des travaux de réhabilitation. C’est ce qui peut rendre cette acquisition difficile. Mais, là encore, il y a des régimes qui permettent une réduction des prix lors des travaux de rénovation.

Pour le bien ancien, les frais notariaux sont les plus coûteux. Pour le droit d’enregistrement aussi, le prix est coûteux quand il s’agit d’un bien ancien. On peut se retrouver à une augmentation de 8 % par rapport aux 3 % pour une acquisition neuve.

 

Quelle surface locative pour l’immobilier ancien ?

Dans l’immobilier ancien, les petites surfaces génèrent le plus de revenus. L’offre étant souvent inférieure à la demande, vous ne vous gênez pas pour avoir de locataires. Tout ceci dépend par contre de l’emplacement de votre bien. Vous pourrez faire un bénéfice d’environ 8 % chaque année si vous trouvez votre bien dans un point stratégique.

Si vous vous trouvez dans les grandes villes, cela vous avantagera sûrement. Surtout, les villes estudiantines sont les plus recherchées pour ce type de surface. Mais pour ces villes universitaires ou estudiantines, on remarque beaucoup de départs. Quand les vacances viennent, ou quand la rentrée débute, il y a assez de va-et-vient. Vous devrez donc tout le temps aménager et réaménager pour les nouveaux occupants.

 

Les deux pièces sont aussi très recherchées. Elles sont souvent recherchées par les couples, ou les familles. Avec ces types de surfaces, on ne note pas autant d’aller et retour. L’investissement pour ce type de surface est accessible pour de meilleurs rendements.

 

Les vastes surfaces, environ 4 à 5 pièces, sont les plus demandées par les familles. Ces familles restent longtemps et veillent au bon état des lieux. L’investissement initial n’est, par contre, pas négligeable. Mais les revenus à long terme sont bénéfiques. En plus, vous avez une garantie pour les loyers puisque ces familles ne quittent pas de sitôt.

 

Où investir dans l’ancien pour de gros bénéfices ?

Dans le marché immobilier, l’emplacement est très capital. L’emplacement vous permet d’avoir une grande offre. Il vous permet aussi d’augmenter vos prix au fil du temps sans conséquence négative. Lors de la baisse des prix sur le marché immobilier, vous ne courrez pas de risques de perte avec un bon emplacement. Il est donc important de veiller à l’emplacement stratégique de votre bien.

 

Il faut d’abord étudier la zone, étudier le marché et voir exactement l’état du marché immobilier dans la zone. Vérifiez les réseaux de transport et de commerce dans la zone où vous comptez investir. La végétation est aussi un atout à prendre en compte. La présence d’universités, d’écoles, d’églises ou de lieux historiques représente un atout incontestable. Tous ces paramètres sont importants à prendre en compte. Les locataires prennent en compte tous ces détails pour louer. Aussi, lors d’une revente, ce sont ces facteurs qui vous permettront de faire de gros bénéfices.

 

Vous voulez investir dans une petite ou une grande ville ?

 

Vous devrez vérifier l’état du marché immobilier pour investir dans la ville. S’il y a déjà beaucoup de logements neufs, n’en rajoutez pas trop. L’offre ne doit pas être plus forte que la demande.

 

Quelles sont les stratégies pour un investissement ancien pour le locatif ?

Pour investir dans l’ancien, vous pourrez faire l’achat d’une résidence principale et d’une résidence secondaire. Ce type d’investissement est très prisé. Il permet d’avoir un capital pour investir dans son bien immobilier.

 

Il s’agira ensuite, dans ce type d’investissement, de louer le logement.

 

Quels sont les critères à prendre en compte pour investir dans l’ancien ?

 

Pour investir dans l’immobilier ancien, il faut prendre en compte certaines règles. Ces règles sont à prendre en compte en plus de l’emplacement et du marché.

 

  • Prendre en compte les dispositifs fiscaux. Investir dans l‘ancien donne plusieurs avantages fiscaux. Il existe plusieurs régimes pour bénéficier des taux de réduction après l’acquisition d’un bien ancien. Il faudra donc se mettre dans les positions requises pour bénéficier de ces avantages fiscaux.
  • Évaluer le marché de l’immobilier dans la zone d’investissement. Il faut prendre en compte le prix dans le marché locatif pour investir. Il faut donc connaître le prix moyen pour le m2 avant d’investir. Il faut aussi vous renseigner sur des projets d‘aménagement dans la zone d’investissement. Les projets d’aménagement de futures infrastructures permettront d’augmenter les prix. Ces renseignements vous permettront de fixer un prix à la normale pour la location.

 

  • Les coûts sont aussi à prendre en compte. Les frais notariaux, et les différents frais qui pourront s’appliquer sont à analyser. En analysant tout ça, vous saurez comment rentabiliser votre bien.

 

  • Les frais pour les travaux de rénovation sont aussi à prendre en compte. Il faut que vous sachiez approximativement, combien vous coûteront les travaux de rénovation. Parce que, pour l’immobilier ancien, c’est ce qui peut vous coûter le plus. Il est donc primordial de prendre en compte tous ces frais. Vous pourrez donc estimer votre budget et ainsi éviter les surprises désagréables.

Quels sont les avantages d’un investissement immobilier dans l’ancien ?

L’investissement dans l’ancien présente plusieurs avantages. Ce type d’investissement vous permet d’avoir un patrimoine sûr et des revenus. Même si, la majorité des investisseurs préfère le neuf pour le locatif, l’ancien a plusieurs avantages non négligeables.

 

L’investissement immobilier dans l’ancien est un marché très concurrentiel pour le neuf. Les biens anciens sont situés pour la plupart dans les quartiers historiques. Ces quartiers se retrouvent surtout dans les grandes villes et les centres-villes. On retrouve ainsi toute la population active. Les marchés, les écoles sont à proximité. On retrouve aussi les grands réseaux de transports. Tout ça représente un avantage pour l’investissement ancien dans le locatif. Les quartiers étant historiques, on y retrouve chaque année, des touristes. Ces touristes restent pour plusieurs jours. Ils veulent des logements pas chers pour quelques jours, vous rentabilisez sûrement.

 

Les avantages de l’ancien se trouvent aussi dans le prix d’achat pas cher. Les appartements et immeubles anciens coûtent moins cher que le neuf. Le m2 varie en fonction de la ville dans laquelle se situe votre bien. Mais, vous pouvez trouver une réduction de 20 à 30 % par rapport au neuf.

 

Dans l’ancien, les biens sont plus spacieux. Les pièces ne sont pas aussi restreintes qu’avec le neuf.

 

L’achat dans l’ancien vous permet de faire plus de bénéfices au fil du temps.

 

Quels sont les inconvénients de l’investissement dans l’ancien pour le locatif ?

Malgré les nombreux avantages dans l’ancien, on note aussi plusieurs inconvénients.

 

En premier lieu, il s’agit des travaux de réfection à effectuer. Quand vous achetez dans l’ancien, il est nécessaire de faire des travaux pour aménager les lieux. Vous devrez donc dépenser encore de l’argent pour ça. L’appartement que vous avez acheté doit respecter les normes requises de location. Il faut prendre en compte beaucoup de paramètres. Le ravalement de façade et la rénovation de la toiture doivent être à jour.

 

Aussi, les frais chez le notaire sont plus élevés que dans le neuf.

 

Hormis les travaux à effectuer, il y a aussi un autre inconvénient. La capacité de vie n’est pas la même que dans un appartement neuf. Concernant l’isolation phonique, la qualité ne sera pas aussi bonne que dans le neuf. De même, il n’est pas fréquent de voir, pour les appartements anciens, des garages. Il est aussi rare de voir des terrasses ou des balcons dans un appartement ancien. Contrairement au neuf qui présente toutes ces caractéristiques.

 

La défiscalisation immobilière pour l’investissement ancien

Pour l’investissement dans l’ancien, l’État offre une panoplie de régimes pour réduire les impôts. Pour bénéficier de ces réductions, il faut respecter plusieurs règles. Ces régimes permettent un bon rendement dans le marché immobilier. Ils permettent aussi aux sociétés de rénovation d’avoir plus de marchés.


Le régime de défiscalisation pour l’investissement à but locatif

Ces réductions sont accordées seulement dans le cas où les locaux sont à but locatif. L’État octroie des réductions pour les travaux de rénovation de ces locaux après leur achat. Pour avoir accès à ces réductions, il faudra s’engager pour louer pendant au moins 4 ans.

 

Enfin, investir dans l’immobilier ancien présente bien plus d’avantages qu’on ne le pense. En plus de la rentabilité, vous trouvez des régimes pour vous aider dans votre investissement. Le critère le plus important à prendre en compte est l’emplacement. L’emplacement de votre bien doit être stratégique. Une chance, puisque les logements anciens se retrouvent le plus dans les centres-villes. Aussi, il y a plusieurs régimes qui vous permettent d’obtenir des réductions. En passant par la Loi Pinel ancien, le régime Malraux et autres, vous êtes sûr de rentabiliser pour le locatif. Le neuf est bénéfique pour l’investissement locatif, mais l’ancien l’est encore plus. Ne perdez plus de temps et faites un bon investissement. L’ancien représente une valeur sûre pour les investisseurs. Aussi bien à court qu’à long terme, vous ferez des bénéfices. Surtout, il est important de trouver le bon emplacement.

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée