Les prix de l’immobilier à Lyon

Le marché de l’immobilier se porte très bien dans les grandes villes de France et Lyon ne fait pas figure d’exception. Au contraire, Lyon est la deuxième métropole française, après Paris, à enregistrer les prix immobiliers les plus élevés du pays. Il s’agit d’une ville très tendue d’un point de vue immobilier. La pénurie de logements est une dure réalité à laquelle les habitants doivent faire face et cela représente une grande opportunité pour les investisseurs. Mais avant d’y acheter une maison ou un appartement, il vaut mieux en savoir davantage sur les tarifs actuels.

Les prix immobiliers sont en hausse à Lyon

Selon les études, le prix médian des logements lyonnais a connu une augmentation de 5,7% en un an. Contrairement à l’immense majorité des villes dont la hausse ne concerne que les quartiers les plus convoités, tous les arrondissements de Lyon sont très dynamiques à ce niveau. Ainsi, la ville reste plus qu’intéressante pour investir dans l’immobilier et loi Pinel peut vous aider à atteindre plus facilement votre objectif.

Comme les experts l’affirment, le marché immobilier de la Ville aux Deux Collines est loin d’être simplement spéculatif. Il promet stabilité et fiabilité aux investisseurs. D’ailleurs, ces derniers devraient savoir que certains types de logements se raréfient alors que de nombreux locataires les demandent. C’est notamment le cas des T2 dans le 2e arrondissement et des T4 dans le 4arrondissement. Si vous parvenez à bâtir ces genres d’habitat dans ces quartiers bien précis, vous pouvez avoir la certitude de générer un excellent ROI en très peu de temps et sur le long terme.

Mais avec 5 600 nouveaux arrivants par an en moyenne en intra-muros et 14 000 sur la métropole, la demande de logements à Lyon s’accroît continuellement dans tous les arrondissements. Et si vous prévoyez d’en profiter pour faire développer vos affaires, il faut savoir que les prix des logements lyonnais sont actuellement compris entre 1 990 €/m² et 6 350 €/m².

En ce qui concerne les coûts moyens en général :

  • 3 671 €/m² pour un appartement ;
  • 3 651€/m² pour une maison.

Le délai de vente moyen d’un bien immobilier à Lyon

Le manque de maisons et d’appartements dans la ville engendre un véritable engouement pour chaque offre disponible sur le marché. Les propriétaires (vendeurs et bailleurs) n’ont aucun mal à trouver preneur ou locataire dans les 48 heures qui suivent la publication d’une annonce. En clair, vous n’aurez pas à attendre longtemps pour profiter d’un retour sur investissement avantageux.

Les arrondissements lyonnais les plus chers d’un point de vue immobilier

Si la hausse se voit dans tous les arrondissements, la différence des prix est remarquable dans la ville. À l’heure actuelle, les arrondissements intra-muros avec les prix immobiliers les plus élevés sont :

  • 2e arrondissement (6 350 €/m²)
  • 6e arrondissement (6 040 €/m²)
  • 1er arrondissement (5 511 €/m²)
  • 4e arrondissement (4 905 €/m²)
  • 3e arrondissement (4 471 €/m²)

Les quartiers lyonnais avec les prix immobiliers les moins chers

Le prix exorbitant et la pénurie des logements dans le centre incitent plusieurs ménages à trouver une habitation un peu en retrait de cette zone trop sollicitée. En tant qu’investisseur, vous pouvez tenir compte de cette tendance pour acquérir un bien dans les secteurs les plus abordables de la ville:

∙ La Duchère (1 990 €/m²)

∙ Santy (2 170 €/m²)

∙ Champvert (2 320 €/m²)

∙ Grand Champ (2 390 €/m²)

∙ Grand Trou (2 500 €/m²)

∙ Mermoz (2 550 €/m²)

∙ États-Unis (2 590 €/m²)

∙ Point-du-Jour (2 620 €/m²)

∙ Provinces (2 640 €/m²)

∙ Ménival (2 790 €/m²)

∙ Gare de Vaise – Industrie (3 040 €/m²)

Immobilier à Lyon : où investir ?

Comment il a déjà été dit auparavant, tous les quartiers de Lyon constituent une aubaine pour chaque investisseur. Pour autant, il existe bien certaines zones de la ville qui sont nettement plus intéressantes que les autres. C’est notamment le cas des 1er et 7e arrondissements qui ont été touchés par le phénomène de gentrification. Il s’agit d’une stratégie d’embourgeoisement d’un quartier basé sur la rotation des commerces entraînant la venue d’une population aisée.

Depuis 2016, ces deux arrondissements ne cessent de gagner en popularité auprès des acheteurs et des locataires avec un gros pouvoir d’achat. Cette gentrification a eu comme conséquence la hausse de la demande de logements et donc des prix immobiliers dans les quartiers de ces arrondissements. Le 1er arrondissement a enregistré une augmentation annuelle de 22%. Dans le 7e, on a pu constater 14,7% de hausse avec un prix moyen actuel de 4 284 €/m².

Mais le 1 er et 7 e ne sont pas les seuls arrondissements prometteurs à Lyon d’un point de vue purement immobilier. Le 6 e, ses quartiers des Brotteaux et de la cité Internationale près du Parc de la Tête d’Or sont également à considérer. Et puis, ce n’est pas pour rien si le 2e arrondissement détient le prix immobilier le plus cher de la ville. Situé en plein cœur de la métropole, il bénéficie d’un emplacement hautement privilégié. La Confluence est aussi un quartier de la Presqu’île du 2e que nous recommandons aux investisseurs avec un budget relativement conséquent.

Pourquoi investir dans l’immobilier à Lyon ?

Élue « la métropole la plus attractive de France » par ParisJobs et Hays en 2018 à l’issue d’une étude menée par RégionJobs, Lyon offre de nombreuses opportunités de travail sur divers secteurs d’activité. Les PME les start-ups locales fleurissent. Cet important développement économique est d’ailleurs la principale raison pour laquelle des milliers de nouveaux arrivants viennent chaque année et ils sont tous à la recherche de logements de tous types.

En outre, Lyon profite d’une situation géographique très intéressante. La ville est non seulement au centre du pays mais aussi du continent. Son aéroport Lyon-Saint-Exupéry garantit quotidiennement sa connexion avec les hubs nationaux et internationaux. D’un autre côté, ses gares (Perrache, Jean-Macé, Vaise) la relient chaque jour à de nombreuses autres villes françaises. Lyon se trouve également à proximité des Alpes, ce qui séduit les passionnés de sports d’hiver. Et en même temps, il se tient à 3 heures de route des belles plages du sud pour les vacances d’été. Paris est accessible à seulement 2 heures en TGV. Et par-dessus tout, la ville offre un excellent cadre de vie, autant aux familles qu’aux étudiants et aux jeunes salariés.

Connexion