Investissement immobilier dans les Pyrénées Atlantiques

Pau est l’une des villes phares des Pyrénées Atlantiques.  Étudier son marché immobilier permet de se faire une idée sur sa santé et donc la santé du département. On y trouve de tout ; elle a donc pignon sur rue. La ville de Pau offre des valeurs sûres en matière d’immobilier et reste en tête des prix. Le marché palois se porte tellement bien qu’il dépasse même le marché français de l’immobilier.

Pau ou le boulevard des Pyrénées

Tout est à la hausse et pourtant les acheteurs ne manquent pas. Une augmentation de 20 % des opérations immobilières, et cela dans toutes les catégories, quel que soit le bien. L’un des facteurs majeurs de cette attractivité est la présence d’entreprises. Parmi ces dernières, la toute première en France, Total. Vu l’emplacement de Pau, les mutations professionnelles se multiplient.

Une heure d’autoroute du littoral et bien moins que cela pour aller en montagne. Après hésitation entre le Pays basque et Pau, les acheteurs qui viennent de la région parisienne choisissent Pau. Les prix y sont moins élevés qu’au Pays basque. De plus, les entreprises sont dans le domaine de l’aéronautique. Quoi de plus attrayant que cela ? Les besoins sont donc énormes et le marché fait tout pour les suivre.

Les acquéreurs, ayant déjà pris le pli depuis bien longtemps, n’achètent plus pour acheter. Même si on fait bonne pioche, il faut que le prix soit en fonction de ce que le vendeur offre. Un vendeur qui surévalue son bien perdra du temps et ne vendra même pas. Toutefois, on note une légère embellie qui ne décourage pas les acheteurs pour autant. En tout état de cause, les taux d’intérêt bas sont un palliatif.

Une disparité des prix

Chaque région offre quelque chose de propre à elle. Le quartier Trespoey est prisé pour sa qualité de vie. Il propose à bien des égards, des biens plus intéressants que sur le boulevard des Pyrénées. À noter que le boulevard des Pyrénées et sa vue comme le marché palois offrent toujours des valeurs sûres. Il tient le flambeau de la cité d’Henry IV. Prenez l’exemple d’un appartement de 170 m2 avec vue sur le palais Beaumont et la villa Navarre.

Il vous coûte déjà dans les 400 000 euros, et ce, avant les travaux. Si on spécule sur la fin, il coûtera bien plus cher et pourtant les acquéreurs en veulent toujours plus. À Pau, fixer un prix au m2 est présomptueux. Tout se conclut selon les caractéristiques propres du logement à vendre. Néanmoins, le prix se situe entre 1500 et 2000 euros tandis qu’à Trespoey, il peut atteindre les 3000 euros. Cette hausse est observée surtout dans les allées de Morlaas. Il y a certes des exceptions puisqu’un cas de vente sur le boulevard des Pyrénées a atteint les 900 000 euros.

Il s’agissait quand même d’un bien d’exception. Ces prix disparates sont la conséquence des biens mis en vente. Dans le même quartier, on peut aller aux deux extrêmes en matière de qualité et de prix. Tout dépend du bien. La meilleure solution est de s’en référer à un professionnel de l’immobilier. Il vous aidera à conclure en toute confiance. L’investissement immobilier à Pau, à Bizanos, ou dans les Hauts d’Idron est une question d’opportunité. Mais aussi d’emplacement. À Pau, la demande est élevée pour les petites ou grandes surfaces. Le Centre-ville est très recherché et cette constante demande rend le marché très tendu.

 

Investir dans l’immobilier dans les Pyrénées Atlantiques est un bon investissement. Le département bénéficie d’ailleurs de plusieurs villes très attractives. Toutes ses caractéristiques sont disponibles sur notre site. Il ne vous reste qu’à vous en inspirer et faire le meilleur choix.

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée