L’estimation d’un bien, une étape clé de toute vente immobilière

Calcul fondé sur les caractéristiques d’un bien ainsi que sur sa place au sein du marché, l’estimation d’un bien immobilier permet de fixer un prix optimal pour la vente.

Être capable de positionner un bien au sein du marché foisonnant et en constante évolution qu’est le marché immobilier a longtemps été un travail d’expert. Ainsi, l’estimation d’un bien nécessite généralement l’intervention d’un notaire ou d’un agent immobilier. Cependant, de nos jours, les nombreux calculateurs en ligne et la mise à disposition publique des données sur les ventes immobilières permettent aux particuliers d’effectuer eux-mêmes une estimation pertinente de la valeur de leur bien.

Qu’est-ce que l’estimation d’un bien immobilier ? Comment estimer un bien immobilier ? Quelles sont les différentes étapes de l’estimation d’un bien immobilier ?

Voici un résumé complet des informations dont vous avez besoin pour effectuer l’estimation d’un bien immobilier et fixer ainsi un prix juste.

Qu’est-ce que l’estimation d’un bien immobilier ?

L’estimation d’un bien immobilier est le processus par lequel le prix d’un bien immobilier est fixé, généralement dans le cadre d’un achat, d’une vente, ou d’une succession. Ce processus tient compte de différents paramètres liés au bien, tels que ses caractéristiques (superficie, état…) ou son environnement (transports, écoles…). L’estimation est une étape indispensable avant toute vente de bien immobilier, afin de fixer un prix juste.

Il arrive fréquemment que le prix obtenu après estimation ne corresponde pas au prix d’achat d’origine d’un bien immobilier. Ceci est dû au fait que la valeur d’un bien dépend en partie de sa valeur actuelle sur le marché, qui est en constante évolution. C’est par conséquent la loi de l’offre et de la demande qui oriente le processus d’estimation.

 


 

Découvrez l’Académie des Investisseurs Rentables, le programme immobilier le plus complet d’Internet ! 

 


 

 

Comment effectuer l’estimation d’un bien immobilier ?

Comparer le bien aux ventes effectuées dans la même zone

Il est aujourd’hui aisé d’accéder à la totalité des ventes immobilières d’une zone géographique. Pour ce faire, il suffit à un particulier de se rendre sur son espace personnel sur le site impots.gouv.fr. Par la suite, il peut se rendre sur la rubrique « données publiques« , puis « rechercher des transactions immobilières« . Un formulaire en ligne est alors à sa disposition, dans lequel il peut renseigner différents paramètres pour affiner sa recherche, tels que : 

  • le type de bien recherché
  • sa surface
  • le rayon de la zone de recherche, etc.

Il est alors possible pour le particulier de calculer une moyenne globale du prix de l’immobilier dans la zone où se situe son bien. Une fois ce calcul effectué, il peut ajuster ce prix moyen en fonction des atouts, mais aussi des points faibles de son bien. En effet, certaines caractéristiques font augmenter la valeur d’un bien immobilier (logement neuf, belle vue, présence d’une terrasse et/ou d’un jardin…), tandis que d’autres la font baisser (besoin d’effectuer des travaux, nuisances sonores…).

Les annonces immobilières en ligne constituent un autre moyen simple et efficace de comparer des biens immobiliers d’une même zone géographique. Les particuliers ont donc la possibilité de consulter les nombreux sites d’annonces pour mesurer l’état du marché.

 


 

Envie d’en savoir plus sur l’immobilier locatif ? Découvrez la  “La Méthode des Investisseurs Rentables” de Yann Darwin, plus de 100 pages de contenu immobilier à forte valeur ajoutée !

 


 

 

Calculer la surface à prendre en compte pour l’estimation

Pour la plupart des biens immobiliers, la surface à utiliser afin d’effectuer une estimation est égale à la surface Carrez. Ainsi, il suffit au propriétaire de multiplier le prix calculé au cours des étapes précédentes par le nombre de mètres carrés correspondant à cette surface.

Toutefois, certains biens présentent des surfaces annexes, à prendre en compte lors d’une estimation. Ces surfaces habitables supplémentaires doivent être pondérées, c’est-à-dire multipliées par les coefficients moyens suivants : un sous-sol ou un balcon ont un coefficient de 0,3, tandis qu’une surface mansardée ou des combles ont un coefficient de 0,5.

Estimer le prix final du bien immobilier

Une fois ces différentes étapes effectuées, il reste à prendre en considération la marge de négociation. En effet, la négociation est quasiment systématique lors de l’achat d’un bien immobilier. Il est donc généralement conseillé d’augmenter légèrement le prix de l’estimation du bien, d’environ 4 à 5%, afin d’anticiper cette phase de compromis.

En outre, l’estimation du prix d’un bien immobilier peut également être effectuée via des simulateurs en ligne, facilement accessibles de nos jours. Ils sont disponibles sur les sites d’agences immobilières.

L’estimation d’un bien immobilier est donc une étape indispensable avant tout acte de vente. Fixer un prix adéquat est tout à fait primordial pour attirer les acheteurs, mais aussi pour rentabiliser l’achat du bien. Ce calcul prend en compte à la fois les caractéristiques clés du bien immobilier et son positionnement au sein d’un marché en constante évolution.

Connexion