Qu’est-ce qu’une Vente longue ? (Définition)

Une vente longue implique le retardement de la date de signature de l’acte de vente. Elle peut durer six mois ou plus et permet au vendeur d’anticiper l’achat d’un autre bien immobilier tout en laissant à l’acheteur le temps de financer son investissement.

La Vente longue, garantie d’une transition immobilière sereine

Deux stratégies peuvent être envisagées par l’investisseur immobilier lors de la revente de son bien. La première est d’acheter un autre immeuble avant même d’avoir vendu le sien, cette possibilité comporte plusieurs contraintes notamment vis-à-vis des banques. Reste alors la seconde solution, celle de vendre d’abord son bien immobilier avant de se lancer dans l’achat d’un autre. 

Si cette méthode implique chez beaucoup une sensation d’insécurité, qui plus est lorsqu’il est question de Résidence principale, elle présente plusieurs autres avantages certains.

La Vente longue consiste alors à rallonger la durée qui sépare le compromis de vente – et donc le blocage du bien immobilier – de la vente avérée. Au-delà de 6 mois de délai, on considère qu’il s’agit d’une vente longue.

 


 

Découvrez l’Académie des Investisseurs Rentables, le programme immobilier le plus complet d’Internet ! 

 


 

 

Cet accord entre les deux parties présente des avantages pour chacune d’entre elles :

  • L’acheteur libère davantage de temps pour débloquer un prêt immobilier en démarchant plusieurs établissements bancaires. De plus, l’abaissement du séquestre peut lui être proposé en compensation du délai d’attente ;
  • Le vendeur a accès au montant de la vente de son bien immobilier et dispose donc de plus de visibilité pour investir dans un nouvel immeuble, tout en disposant d’un argument de poids face aux banques (de quoi améliorer ses conditions de financement).

La difficulté d’établir une vente longue réside dans le fait qu’il est parfois complexe de dénicher un acheteur prêt à patienter plusieurs mois. C’est toutefois plus souvent le cas chez les primo-accédants, faisant face à plus de contraintes pour décrocher un crédit immobilier.

Il n’existe pas de délai maximal pour une vente longue : à partir du moment où un accord signé engage les deux parties, le jour de remise des clés peut être retardé aussi longtemps que stipulé. Le risque pour l’acheteur comme pour le vendeur demeure de se retrouver “sans logement”, dans une situation précaire et instable. Il reste donc bien souvent judicieux d’envisager des solutions alternatives.

 


 

Envie d’en savoir plus sur l’immobilier locatif ? Découvrez la  “La Méthode des Investisseurs Rentables” de Yann Darwin, plus de 100 pages de contenu immobilier à forte valeur ajoutée !

 


 

 

Connexion