Depuis l’inauguration du Centre Pompidou en 2010, avec l’arrivée du TGV, Metz figure désormais parmi les grandes métropoles où l’immobilier a de beaux jours devant lui. Voici le top 5 des secteurs les plus chers dans la métropole mosellane.

1-La Vacquinière

Sans surprise, c’est à La Vacquinière que se retrouvent les prix immobiliers les plus chers à Metz. Par exemple, la seule maison de 15 ares à La Vacquinière s’est vendue à près d’1,2 million d’euros. Ce secteur est bel et bien le quartier « des patrons d’industrie ou de supermarché, des gros promoteurs et chefs d’entreprise » par excellence.

2-Les coteaux et Marly

Pour obtenir un bien exceptionnel à Scy-Chazelles, ou à Longeville, ou à Le Ban-Saint-Martin, il faudra envisager un prix entre 450.000 et 1 million d’euros. Le nec plus ultra aux coteaux sera une « propriété avec cachet, dans un village, sur 35 ares, clos de murs » ou « une maison des années 60 ou 70 dans la montée du Mont-Saint-Quentin avec une vue époustouflante sur la ville ». À Marly, une maison moderne équipée d’une piscine s’est vendue à 600.000 €.

3-Queuleu

D’après le cabinet Benedic, « le ticket d’entrée dans ce quartier historiquement bourgeois est de 450.000 € ». Du côté du cabinet Heytienne, « le Queuleu qui compte se situe sur les hauteurs, autour des rues Tivoli, Baudoche, des Vosges, du roi Albert Chabert ».

4-Saint-Julien-lès-Metz et Hauts-de-Vallières

Le quartier de la rue des Erables, des Carrières… propose de magnifiques propriétés avec terrain et une vue panoramique à plus de 500.000 €.

5-Centre-ville

Au Centre-ville, les biens d’excellente qualité situés place Saint-Thiébault ou encore sur avenue Foch s’arrachent à plus de 450.000 €.

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée