Le Cash flow en immobilier

Le cash flow est l’un des éléments essentiels qui concerne l’investissement immobilier que ce soit de l’achat revente ou un projet de rendement locatif. D’une façon générale, cette expression désigne un ensemble de flux de trésorerie permettant de mesurer les finances et les bénéfices d’une entreprise sur une période déterminée. Mais dans le domaine de l’immobilier, que signifie le cash flow ?

 

Immobilier : qu’est-ce que le cash flow

Partons de la traduction du terme qui signifie « trésorerie » ou plus précisément l’excédent de trésoreries. On peut définir le cash flow en immobilier en tant que réserve financière qui reste après avoir bénéficié le loyer et après le paiement de toutes les dépenses mensuelles notamment le crédit immobilier, les charges de l’immeuble, les impôts, etc.  Dans l’investissement immobilier, ce principe hyper important est un moyen d’évaluer l’intérêt à entreprendre une action et à mettre en évidence les faiblesses et les forces des flux financiers. Il est primordial d’en tenir compte pour assurer un investissement locatif à haut rendement.

Le cash flow : un facteur de développement du secteur immobilier

Actuellement, aucun professionnel de l’immobilier ne peut pas passer à côté du cash flow. Car trouver un équilibre primordial entre les bénéfices et les dépenses est la voie de la réussite dans ce secteur. D’ailleurs, les statistiques le prouvent. La grande majorité des investisseurs qui ont su rentabiliser leur cash flow et le garder sur une lancée positive ont fait fortune. Cependant, le cash flow n’est pas une notion à sens unique.

 

Les différents types de cash flow

On peut distinguer deux formes de cash flow : il peut être soit positif ou soit négatif. Dans quel cas peut-on désigner l’un ou de l’autre ?

Cash flow négatif

On ne va pas passer par quatre chemins. On parle de cash flow négatif quand l’investissement devient une dépense et non un gain. Dans votre activité, les entrées sont inférieures aux sorties. Malgré leurs efforts, beaucoup d’investisseurs tombent facilement dans cette situation.

 

Cash flow positif

A l’inverse, le cash flow est positif lorsque l’ensemble des entrées financières est supérieur à l’ensemble des sorties. C’est le Graal de l’investisseur rentable et qui le distingue de ceux qui veulent juste tenter le coup. C’est d’ailleurs ce qu’il faut viser pour que votre investissement ne vienne pas plomber votre budget et afin que vous continuiez à vous enrichir pendant une période difficile.

Pourquoi viser le cash flow positif dans l’immobilier ?

Le cash flow positif est tout simplement un indicateur de bonne santé financière dans l’investissement immobilier rentable. En respectant le principe de rentabilité, l’investisseur peut remplir ses obligations car il crée de la richesse sous forme de liquidités, ce qui rassure les banques ou autres établissements financiers. Aussi, il sera en mesure de rembourser un crédit auprès d’une banque, assurer les charges de copropriété et de payer les diverses taxes. Ainsi donc, un cash flow positif permet de viser un meilleur investissement. Comment y parvenir ?

Créer un cash flow positif

La seule et unique manière d’assurer un cash flow positif est acheter un bien dont les recettes couvriront l’ensemble des dépenses. Par conséquent, quelques règles sont à suivre :

  • L’achat du bien doit s’effectuer en dessous du marché, il faut maximiser la marge de négociation.
  • Dans le cas d’une copropriété, les charges doivent être faibles (pas de gardien, peu ou pas espaces verts…)
  • Toujours privilégier une zone intéressante.
  • Les travaux de rénovation doivent augmenter sa valeur locative.

Si vous faites partie de ces investisseurs qui ont un cash flow positif que pouvez-vous en faire ?

 

Ce qu’il faut faire d’un cash flow positif

Un cash flow positif ça se travaille. Il est possible de l’utiliser de différentes façons mais seules trois nous intéressent : l’épargner, l’utiliser en guise de revenu ou l’investir dans l’immobilier.

 

Épargner son cash-flow

L’épargne est sans doute la meilleure option lorsque l’on a un cash-flow positif. Les imprévus d’un investissement immobilier peuvent survenir d’un moment à l’autre donc avoir de l’argent en réserve est nécessaire. En effet, les travaux de réparation et de rénovation pèsent lourds sur le budget. Il faut dans ce prendre une mesure de prévention pour pouvoir faire face à toutes les dépenses sans être faillite.

 

Utiliser son cash flow en tant que revenu

On peut également utiliser le cash flow en tant que revenu ou prime qui sera complémentaire au salaire initial et assurer ainsi les charges supplémentaires et imprévues. Il s’agit d’un « en-cas » lorsque le salaire de base n’arrive pas à couvrir toutes les charges existantes ou les nouvelles charges qui se créent (frais scolaires, maladies imprévues, etc).

 

Investir dans l’immobilier

Dernière possibilité : tenter une nouvelle aventure en misant sur un autre investissement immobilier. Pourquoi ne pas améliorer la stratégie de rentabilité et optimiser son cash flow dans le même secteur ? Moins de risque, moins d’erreurs, plus d’expériences, plus de bénéfices… le second sera surement fructueux. À condition que vous maîtrisez le cash flow positif.

Connexion