Cryptomonnaie et Token, des termes régulièrement assimilés à tort

Souvent considérés comme équivalents, cryptomonnaie et token sont pourtant bien deux entités distinctes, qui divergent en de nombreux points.

Dans le monde des cryptomonnaies, la diversité des termes techniques utilisés – généralement issus de l’anglais – peut clairement dérouter les néophytes qui souhaiteraient en apprendre davantage. Un véritable jargon d’experts utilisé par les passionnés sur les blogs et forums spécialisés, qui peut sembler pour le moins opaque. Parmi les termes les plus utilisés, « cryptomonnaie » et « token » sont parfois carrément assimilés, bien qu’ils désignent deux entités différentes.  

Voici un résumé complet des informations dont vous avez besoin pour bien faire la distinction entre une cryptomonnaie et un token.

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Définition d’une cryptomonnaie

Une cryptomonnaie est une monnaie virtuelle fondée sur le système de la blockchain. Elle tire son nom du fait que son fonctionnement global, ainsi que sa sécurisation, sont tous deux basés sur la cryptographie. 

En tant que monnaie, la cryptomonnaie sert à la fois :

  • de réserve de valeur ;
  • d’unité de compte ;
  • d’intermédiaire lors de transactions.

Les cryptomonnaies les plus répandues et les plus utilisées à l’heure actuelle, à savoir Bitcoin, Ethereum et Ripple, sont toutes indépendantes et fonctionnent sur leur propre blockchain. La plupart sont des forks (des dérivés) de Bitcoin et ont par conséquent le même fonctionnement. Toutefois, certaines disposent de spécificités techniques ; Ethereum permet notamment de stocker des données et d’utiliser des smart contracts.

Bien qu’elles soient décentralisées et s’échangent directement de pair à pair, les cryptomonnaies s’utilisent de la même manière que les monnaies fiat. Ainsi, elles peuvent être déplacées, détruites, ou bien divisées. De plus, leur quantité est limitée ; il n’existe par exemple que 21 millions d’unités de Bitcoin en circulation, et ce de manière constante.

En outre, les cryptomonnaies n’ont aucune valeur intrinsèque. Leur valeur vient en réalité du consensus des utilisateurs des différentes blockchains autour de la validation des transactions qui y sont effectuées, via le processus de minage.

Bon à savoir : les cryptomonnaies sans blockchains peuvent également exister. Digicash, qui fut par exemple l’une des toutes premières formes de paiement électronique par cryptographie au début des années 1990, n’avait pas de blockchain.

Quelle différence entre cryptomonnaie et coin ?

Souvent à l’origine de nombreuses confusions et autres abus de langage, le terme « coin », ou « pièce » en Français, désigne l’unité de compte d’une cryptomonnaie. Une pièce est donc une unité de valeur d’une monnaie virtuelle.

Par ailleurs, certaines cryptomonnaies sont appelées des « Altcoins« . Il s’agit tout simplement des cryptomonnaies dont la technologie est un dérivé du code source originel du Bitcoin, première monnaie virtuelle à avoir vu le jour en 2008. 

Les Altcoins sont par conséquent fondées sur une blockchain présentant les mêmes caractéristiques technologiques et fonctionnelles que Bitcoin, mais pouvant disposer de nouvelles fonctionnalités ; le Litecoin est un exemple d’Altcoin.

 


 

Envie d’augmenter et de diversifier vos revenus en investissant dans les crypto-monnaies ? Découvrez notre Formation Crypto Pro dès aujourd’hui !

 


 

 

Qu’est-ce qu’un token ?

Aussi appelé « jeton », un token est un actif numérique lié à une cryptomonnaie. De fait, il peut représenter une cryptomonnaie, mais également toute forme de valeur dérivée de la blockchain sous-jacente. Les ERC-20 sont par exemple des tokens créés sur la blockchain Ethereum.

Il existe donc différents types de tokens :

  • des utility tokens, permettant à leur propriétaire d’accéder à un produit ou à un service ;
  • des security tokens, permettant à leur propriétaire d’investir dans un projet de blockchain ;
  • des equity tokens, comparables à des titres financiers d’entreprise…

Contrairement aux coins, les tokens nécessitent une autre plateforme pour pouvoir être utilisés.

En outre, les tokens sont souvent assimilés aux cryptomonnaies à tort ; la grande majorité des jetons ne sont pas créés dans le but de servir de monnaie. De plus, les tokens se distinguent également des cryptomonnaies par le fait qu’ils ne disposent pas de leur propre blockchain.

Enfin, la création d’un token diverge clairement de la création d’une cryptomonnaie, la première étant bien plus aisée que la seconde. En effet, là où créer une cryptomonnaie nécessite un énorme travail de codage afin de développer la blockchain associée, créer un token nécessite la simple utilisation d’un template ; opération bien plus simple et rapide.

Régulièrement assimilés ou confondus, cryptomonnaie et token se distinguent clairement. La première est une monnaie virtuelle fondée sur le système décentralisé et sécurisé par cryptographie de la blockchain. En tant que monnaie, elle est une unité de compte et une réserve de valeur, pouvant s’échanger dans le cadre de transactions. Le second est un actif numérique lié à une cryptomonnaie, aux usages multiples, dont celui de monnaie n’est que très rarement rencontré.

Connexion