Le minage, processus de régulation fondamental des cryptomonnaies

Opération indispensable de régulation des transactions effectuées au sein d’une blockchain, le minage est au cœur du système des cryptomonnaies.

« Un gigantesque concours de Sudoku, où les participants recommencent une nouvelle grille dès que quelqu’un trouve une solution, et dont la difficulté s’ajuste pour qu’en moyenne une grille soit résolue toutes les dix minutes » : c’est ainsi qu’Andreas Antonopoulos, spécialiste du bitcoin, décrit le processus de minage. Depuis le création de la première cryptomonnaie en 2009, ce procédé, bien que méconnu du grand public, est totalement inhérent au système des devises virtuelles. Ce dernier prend de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure de leur développement.

Qu’est-ce que le minage ? Pourquoi le minage est-il pratiqué ? Comment le minage fonctionne-t-il ? Comment miner des crypto-monnaies ?

Qu’est-ce que le minage ?

Dans l’univers des cryptomonnaies, le minage désigne l’opération par laquelle certains membres d’une blockchain, appelés « nœuds », valident les transactions qui ont lieu entre les utilisateurs. Ces transactions de devises numériques (bitcoins, ethers…) sont cryptées et enregistrées dans la blockchain suite à leur validation. Le minage est ainsi le processus de base qui permet de générer des cryptomonnaies .

Les utilisateurs pratiquant le minage, appelés « mineurs », utilisent la puissance de calcul informatique pour résoudre des problèmes mathématiques complexes afin de valider les transactions. En échange de cette régulation du système, ils obtiennent des contreparties sous forme de cryptomonnaies. Le minage est par conséquent une des méthodes d’enrichissement dans le secteur des cryptomonnaies.

 


 

Envie d’augmenter et de diversifier vos revenus en investissant dans les crypto-monnaies ? Découvrez notre Formation Crypto Pro dès aujourd’hui !

 


 

 

Pourquoi le minage est-il nécessaire ?

Le processus de minage est indissociable du fonctionnement des cryptomonnaies. En effet, alors que les devises nationales classiques sont sous le contrôle des Banques centrales et des États, il n’existe aucun intermédiaire de ce type en ce qui concerne les cryptomonnaies, ces dernières étant décentralisées. Par conséquent, il n’existe pas de registre privé garanti et mis à jour par un intermédiaire dans le secteur des cryptomonnaies. Ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui fournissent ce service, en échange d’un certain montant fixe de la devise virtuelle qu’ils minent.

Comment le minage fonctionne-t-il ?

Lorsqu’un utilisateur souhaite effectuer une transaction de cryptomonnaie avec un autre, il est tout à fait libre de l’inscrire dans la blockchain, et ce même s’il ne dispose pas des fonds nécessaires. Toutes les transactions inscrites au sein de la blockchain au même moment sont regroupées sous la forme d’un bloc. La taille des blocs diffère selon les cryptomonnaies, mais est prédéfinie par le système. Elle est généralement de quelques méga-octets. Une fois le bloc constitué, les mineurs entrent en action, et doivent le valider afin de l’inscrire définitivement dans la continuité de la blockchain.

C’est ainsi que le processus de minage débute. Il consiste donc à vérifier la validité des transactions demandées par les utilisateurs : l’opération est bien signée par les différentes personnes impliquées, les comptes desdites personnes disposent des fonds nécessaires… 

Toutefois, le minage ne s’arrête pas là. Le système des cryptomonnaies prévoit en effet que l’intégration de nouveaux blocs ne puisse avoir lieu que sur des périodes de temps précises, espacées de quelques secondes à quelques minutes. Par exemple, pour le bitcoin, cette période est fixée à dix minutes. Par conséquent, pour s’assurer que les mineurs ne valident les blocs que toutes les dix minutes, le minage consiste également en la résolution de calculs mathématiques complexes, nécessitant une certaine puissance informatique. Ce processus est appelé la preuve de travail (proof-of-work en anglais).

Pour résoudre ces calculs, les mineurs doivent créer un hash cryptographique. Il s’agit d’un ensemble de formules mathématiques basé non seulement sur les informations des transactions vérifiées, mais également sur l’ensemble des blocs précédents intégrés à la blockchain. Ces conditions empêchent la création de blocs ex nihilo et renforcent grandement la sécurité du système des cryptomonnaies.

Les mineurs sont ainsi en concurrence les uns avec les autres (qu’ils travaillent seuls ou en groupe) afin de valider les blocs le plus rapidement possible. En effet, dès lors qu’un mineur a validé un bloc, le travail de minage sur ce dernier prend fin pour tous les mineurs, qui peuvent passer au bloc suivant.

Lorsqu’un bloc a été validé, il est ensuite soumis à la vérification de l’ensemble du réseau de la blockchain, qui vérifie la validité du protocole utilisé et des transactions inscrites. Enfin, le bloc est bel et bien intégré à la blockchain, et tous les membres disposent dès lors de ce nouveau bloc au sein de leur propre copie de cette dernière.

Comment peut-on miner des cryptomonnaies ?

À l’origine des cryptomonnaies, il était tout à fait possible de miner les principales devises virtuelles telles que le bitcoin, en tant que mineur particulier, en utilisant son matériel informatique personnel. Toutefois, l’utilisation de ces monnaies s’est très largement répandue de nos jours, à tel point que le minage des principales devises (bitcoin, ether…) nécessite une puissance de calcul informatique tout à fait colossale. Le minage de ces cryptomonnaies n’est par conséquent plus du tout adapté aux particuliers.

À l’heure actuelle, de nombreux mineurs se regroupent afin de former des pools de minage. Agissant comme un mineur individuel, ces groupes de dizaines, voire de centaines de mineurs, partagent leur puissance de traitement des informations afin de résoudre les mêmes problèmes. Ils augmentent ainsi à la fois leur vitesse de résolution et leur taux de réussite. Les récompenses sont généralement partagées en fonction de la puissance de calcul dont chacun dispose au sein du pool.

L’essor des cryptomonnaies a également entraîné la création de plateformes de minage : des circuits intégrés conçus spécialement pour la seule tâche de minage des cryptomonnaies.

Le minage est donc l’opération de validation des transactions en cryptomonnaies effectuées au sein d’une blockchain. Inhérente au système et totalement indispensable pour des raisons de régulation et de sécurité, cette opération permet aux mineurs de percevoir des contreparties, générant ainsi de nouvelles liquidités virtuelles. Autrefois accessible aux particuliers, il est aujourd’hui très difficile de s’enrichir en pratiquant le minage, les professionnels saturant le marché via leur immense puissance de traitement des données.

Connexion