Les produits financiers (FCPI, trackers, FCP…)

Le monde de la finance peut sembler complexe, mais cela résulte surtout de la méconnaissance de ses différentes composantes. Au nombre de celles là, les produits financiers occupent une place non négligeable. Ce sont en général des placements rémunérés qui offrent d’excellents rendements, mais comportant des risques non négligeables. Par ces temps où l’épargne connait des baisses de régime, les produits financiers sont les meilleures alternatives. La condition la plus importante à respecter consiste à les choisir avec le plus grand soin.

Quels sont les différents produits financiers que vous pouvez avoir ? Quelles sont leurs particularités ? Voila autant de questions auxquelles nous essaierons de répondre.

Coup d’œil sur les produits financiers

Par définition, le produit financier est une forme d’investissement grâce à laquelle vous avez la possibilité de placer de l’argent en Bourse. En effet, il existe une grande diversité de produits financiers.

Cet ensemble est composé d’actions, d’obligations et bien d’autres qui portent sur des échanges boursiers. Chaque produit financier se caractérise par une rentabilité sur le court, le moyen et le long terme. A cela il faut aussi ajouter le niveau plus ou moins accru de risques.

Les avantages relatifs aux produits financiers sont nombreux. Vous avez aussi la possibilité de choisir d’investir dans des titres cotés en Bourses ou en utilisant des outils destinés à la spéculation.

Ces différentes options sont attractives mais comportent une part non négligeable de risques. Ceci dit, quand vous parvenez à bien gérer, vous avez la possibilité de gagner énormément d’argent.

produit financier

Tout savoir sur les FCPI

Les Fonds Communs de Placement dans les Innovations (FCPI) font partie des produits financiers comportant des risques. Comme il est possible de s’en douter, les FCPI correspondent plus aux investisseurs expérimentés.

En effet, la gestion de ces fonds pour les particuliers est confiée à des experts de la finance. Ils sont ensuite investis à plus de 50% dans les entreprises non cotées et qui innovent. Bien entendu, il est important que ces dernières bénéficient de l’agrément de l’Agence nationale de valorisation de la recherche ou chargée de consacrer les importants budgets alloués à la recherche. En ce qui concerne le solde, le gérant peut décider de le constituer en utilisant :

  • Soit des produits peu risqués : monétaires, obligations
  • Ou alors des actions de sociétés classiques

Par ailleurs, le FCPI offre un double atout sur le plan de la fiscalité. En effet, les montants versés tirent partie d’un allègement équivalent à 25% du montant investi avec une limite de 12.000 euros, soit 24.000 euros s’il s’agit d’un couple.

L’allègement est alors de 3.000 euros, soit le double s’il s’agit d’un couple. Par ailleurs, vous devez savoir que les plus-values peuvent aussi bénéficier d’une exonération d’impôts. Mais tout cela contribue t-il a rendre les FCPI plus attractifs ? C’est la question que vous vous posez certainement. Il faut savoir que bon nombre de FCPI qui ont été lancé dans la liesse boursière n’ont pas d’excellents résultats.

Il est donc conseillé de faire preuve de prudence et ne pas miser plus de 10 voire 15% de votre patrimoine financier.

Les FIP révèlent leurs secrets

financeLes Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) n’ont été créé qu’en 2003 et sont un peu liés aux FCPI. En effet, ils sont soumis aux mêmes avantages fiscaux, mais les objectifs ne sont pas identiques.

Chacun des fonds est destiné à pousser les petites et moyennes entreprises régionales qui ne sont pas côtées en bourse. Ainsi, la possibilité d’investissement ne peut pas aller au delà de trois régions limitrophes.

En somme, le FIP présente moins de risque que le FCPI, car les PME opèrent en général dans des secteurs classiques de l’économie.

Ce n’est pas évident de prévoir à l’avance quel sera leur rendement au final. Dans le cas des FCPI par exemple, la durée de détention légale minimum est de 5 ans. Les FIP en ce qui les concerne requièrent un délai de 10 ans avant qu’il ne soit possible de rentrer en possession de l’épargne.

Les SEF

Les Sociétés d’Epargne Forestière (SEF) sont nées de la loi relative à l’orientation forestière et les décrets relatifs n’ont été rendu publics qu’en 2003. Si dans le domaine de l’immobilier il y a les SCPI, dans celui de la foret il y a les SEF. C’est ce qu’on appelle des placements papier et vous ne verrez pas les différentes forêts dans lesquelles les fonds seront investis. L’atout fiscal se présente alors comme un allègement équivalent à 25% du montant investi. Le seuil est fixé à 5.700 euros s’il s’agit d’une personne seule. Le couple par contre a droit à 11.400 euros.

Cependant, un quota de 60% est retenu pour déterminer la réduction d’impôts. Dans les faits, c’est le taux de 15% qui est pratiqué au montant global de l’investissement. En somme, l’allégement fiscal maximal sera équivalent à 855 euros si la personne est seule et 1.710 euros pour un couple. Il est donc possible de se rendre compte de la faible rentabilité de ce type d’investissement. Par année, il devrait générer un revenu de 2 et 3%.

Les OPCVM

Il s’agit des Organismes de Placement Collectif de Valeurs Mobilières, qui regroupent :

  • Les SICAV
  • Les FCP

L’objectif est de permettre à n’importe quel investisseur de confier la gestion de ses capitaux à des spécialistes qui l’investiront en son nom. Cela peut être fait dans plusieurs actifs en utilisant des stratégies spécifiques. Il est important de savoir qu’il existe six grandes classes d’OPCVM :

  • Monétaires
  • Obligataires
  • Actions
  • A fonds alternatifs
  • Diversifiés
  • A formule

Les OPCVM possèdent de nombreux avantages que sont :

  • Une diversification des capitaux investis dans plusieurs titres
  • Une gestion plus professionnelle destinée à accroitre l’expertise
  • Un seuil minimal d’investissement
  • Une possibilité de réinvestir automatiquement

Même si la SICAV et le FCP font partie de l’OPCVM, les deux diffèrents sur le plan de leur forme juridique. En effet, la SICAV fait référence à une société qui possède une personnalité juridique unique en plus d’un conseil d’administration. De plus, elle peut se charger de la gestion d’actifs ou procéder à une délégation à une entreprise spécialisée dans la gestion de portefeuille.

Le FCPR

Le Fond Commun de Placement (FCP) est une OPCVM. Le FCP est qualifié de risqué quand son but est l’investissement des fonds complétés dans diverses sociétés qui ne sont pas cotées. Souscrire à des parts dans un FCPR permet de bénéficier d’allègements fiscaux spécifiques.

Qu’en est-il des trackers ?

Parmi les produits financiers les plus courants, figure en bonne place le tracker. Il est capable de reproduire l’évolution d’un indice ou même un panier d’actions. Vous pouvez négocier le tracker en Bourse et il vous permet d’accéder à un portefeuille varié qui peut être représentatif :

  • D’un marché
  • D’un pays
  • D’un secteur économique

La particularité est que vous n’avez pas besoin d’acheter de nombreux produits. Les actifs du tracker sont placés avec la même prudence que celle de l’indice ou le panier d’actions sur lequel ils portent. Les trackers présentent aussi les mêmes caractéristiques que les éléments dont ils assurent la réplique :

  • Les actions : comme elles, les trackers permettent d’accéder à une variété de portefeuilles. Tout ce que vous avez à faire consiste à déposer un ordre de Bourse pour l’achat ou la vente. Le prix de la négociation sera fonction des besoins exprimés sur le marché.

 

  • Les fonds : vous n’aurez que l’embarras du choix en ce qui concerne les valeurs et les secteurs. Les trackers émettent des parts que peuvent acheter les investisseurs.

Les produits financiers de banques en ligne

Le PEA, qu’est ce que c’est ?

Le PEA, à savoir le Plan d’Epargne en Action est un modèle de compte épargne grâce auquel vous avez la possibilité d’investir dans de nombreux actifs tels que :

  • Les SICAV
  • Les FCP
  • Les OPVCM
  • Les FCPI

Les PEA font partie des propositions faites par les banques, mais vous pouvez bénéficier d’une gestion directe des titres en choisissant une banque en ligne. Les fonds déposés sur ce type de compte sont bloqués pour une durée de 5 ans et des taxes peuvent être appliquées sur les bénéfices. C’est donc un produit qui présente un grand intérêt et qui est destiné aux personnes majeures. De plus, une personne ne peut pas choisir plus d’un plan PEA.

Pourquoi diversifier son PEA en ligne ?

Quelle est la meilleure manière de réduire les risques tout en augmentant le rendement en tradant avec un PEA ? La réponse est toute simple. Vous devez procéder à une diversification des titres qui le composent. Il est important de savoir que tous les actifs n’offrent pas le même degré de risque. Vous avez la possibilité de compenser les pertes sur un actif, en faisant des gains sur un autre dans le cas où votre Plan d’Epargne en Action offre une mixité suffisante. En général, il est conseillé de faire le choix de titres cotés sur plusieurs places financières portant sur différents secteurs d’activité.

Les avantages d’un investissement en PEA 

Les avantages relatifs à l’investissement en Bourse avec un PEA sont nombreux. Voici ce qu’il est possible de retenir :

  • La facilité d’utilisation : n’importe quel investisseur peut accéder à un PEA et de nombreuses banques proposent ce produit financier
  • Une limite plutôt intéressante : en général, le seuil d’un PEA est fixé à 150.000 euros, ce qui n’est déjà pas mal. Vous avez la possibilité de doubler cette somme en souscrivant en couple.
  • Les atouts fiscaux : ils sont nombreux pour les plus-values du PEA. En effet, ces dernières bénéficient d’une exonération d’impôts après une possession de 5 ans.
  • Le report des moins-values : le PEA ne vous assure pas toujours des gains et vous devez vous attendre à faire face à quelques pertes. En utilisant un PEA, vous avez la possibilité de reporter les moins-values sur une période de 10 ans au plus, d’une année à l’autre.

Titre et action nominative

Quelle différence entre les actions nominatives et les actions au porteur ?

Il est important de comprendre ces deux notions avant de se lancer. Les titres au porteur en ce qui les concerne sont mentionnés dans des livres de comptes tenus par l’intermédiaire financier. Ce dernier selon les cas peut faire payer pour les droits de garde. Il s’agit là de la forme la plus commune sous laquelle les titres en bourse sont proposés. Grâce au titre nominatif, l’actionnaire peut faire inscrire son nom dans les registres de la société.

Différents titres ou actions nominatives

Il est important de faire la différence entre le titre nominatif administratif et le nominatif pur. En ce qui concerne le premier, sachez que la gestion du compte-titre est assurée par une tierce personne. Cette configuration permet à l’actionnaire de bénéficier de nombreux atouts. Le titre nominatif pur porte sur l’inscription des titres dans le registre de la société qui assure l’émission. C’est d’ailleurs cette dernière qui se charge de tout ce qui concerne la gestion. La personne qui assure la tenue du compte peut être un mandataire que se charge de designer l’émetteur.

Les frais boursiers : qu’en est-il ?

En somme, pour l’un des différents produits financiers et si vous faites des transactions sur le marché boursier, sachez que cela peut engendrer des frais. Par ailleurs une imposition sur les bénéfices pourra être requise. Voici un aperçu des principaux frais à prévoir :

  • Les frais de courtage, durant le passage d’ordre
  • Les droits de garde, relatifs à la conservation des titres

A cela vous devez ajouter la TVA, mais aussi l’impôt sur le revenu de même que les prélèvements sociaux. Ces derniers ne sont en rapport qu’avec les gains issus de la spéculation boursière ou des dividendes. Selon le cas, il sera nécessaire de payer les frais relatifs à la gestion de votre portefeuille par un spécialiste. Le plus souvent, cette rémunération est faite en tant qu’honoraires.

Voila en somme l’essentiel de ce que vous devez savoir à propos des produits financiers.  

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée