Investir dans les vins et spiritueux

Depuis quelques années, les vins et spiritueux font preuve d’un dynamisme exceptionnel. En effet, leur exportation est sans cesse grandissante, ce qui a donné naissance aux divers placements dans le secteur. C’est donc une nouvelle manière d’investir de façon rentable, mais cela nécessite d’être passionné. En effet, vous aurez bien du mal à vous y lancer si vous n’êtes pas habité par une bonne dose de passion. Investir dans les vins et spiritueux permet de bénéficier de nombreux avantages.

Comment s’y prendre ? Que faut-il savoir avant de se lancer ? Voilà des questions auxquelles cet article apportera des réponses.

Vins et spiritueux : tout savoir à ce propos

Bref état des lieux

Si autrefois le vin n’était qu’un simple produit de consommation, les choses ont bien changé depuis. En effet, les spiritueux et les vins constituent d’excellentes niches d’investissement. Cela est surtout rendu possible grâce à la réputation internationale des crus français et la croissance du marché. Pendant de nombreuses années, il était considéré comme un secteur opaque uniquement destiné aux connaisseurs. Les tendances ont changé depuis et vous pourrez facilement y opérer même sans avoir de solides connaissances en la matière.

L’une des particularités du marché du vin et des spiritueux est qu’il ne connaît pas les fluctuations propres au secteur boursier. Le vin possède également sa bourse qui est le Liv-Ex Fine Wine Exchange. Le volume des transactions est sans cesse croissant et les vins sont plus valorisés sur le marché. Les références en la matière sont les indices Liv-Ex 50 et Liv-Ex 100.

vin-et-spiritueux

Pourquoi investir dans le vin ?

Il existe toute une foule de raisons pour lesquelles vous devez investir dans le vin. D’un côté vos placements sont plus rentables, sans cesse croissants et les risques sont mutualisés. De l’autre, vous placez vos avoirs dans un actif prestigieux qui ne sont nullement soumis aux fluctuations. Ce n’est certainement pas le cas des valeurs boursières ordinaires. Les marchés asiatiques sont très favorables aux crus Français, ce qui justifie la demande sans cesse croissante et les prix pratiqués.

Investir dans le vin et les spiritueux : quelques solutions

Afin de tirer le meilleur avantage de l’investissement dans le vin, il est d’une grande importance de faire les bons choix. Si vous possédez de solides connaissances en la matière, il est possible de vous approvisionner directement chez les cavistes et autres négociants. Dans le cas contraire, il est préférable de vous faire conseiller. Pour investir dans le vin, vous devez savoir qu’il existe trois étapes d’une grande importance :

  • L’achat
  • Le stockage
  • La revente

En somme, une erreur peut compromettre votre investissement, car un mauvais stockage peut compromettre la qualité des spiritueux. De plus vous devez savoir à quel moment revendre le produit afin de faire les meilleurs bénéfices.

Si vous prenez la décision d’investir des capitaux dans les vins et spiritueux, voici quelques conseils à suivre :

  • Faire une comparaison des offres et prix pratiqués au Liv-Ex
  • Choisissez les valeurs sûres en optant pour les grands crus de Bordeaux
  • Prenez en compte la qualité de conservation des bouteilles, ce qui constituera une assurance pour leur valeur

Dans le cas où vous ne posséderiez pas les informations nécessaires pour investir dans les vins et spiritueux de sorte à profiter de leurs avantages, il existe des alternatives.

Choisir un fond commun de placement (FCP)

À l’avenir pour investir dans les vins et spiritueux, vous avez la possibilité de placer votre argent dans un fond commun de placement (FCP). En des termes plus simples, cela veut dire que vous acquérez des parts dans le fond, ce qui implique que vous devenez détenteur d’une partie de l’actif. Investir dans ce secteur en optant pour les FCP est une meilleure manière de placer son argent. En effet, cela n’a rien à voir avec les produits financiers ordinaires et vous avez en plus l’avantage de posséder de grands crus bordelais.

En somme, investir dans un FCP vous permet d’acquérir directement de grands crus auprès des négociants ou au château. Cela permet aussi de ne pas prendre de risques inutiles liés à une mauvaise connaissance du domaine. De plus vous mettrez toutes les chances de votre côté en matière de gains. Si la durée va au-delà de 5 ans, vous ne serez pas contraint de payer des frais de sortie.

La cave patrimoniale

En dehors des fonds communs de placement, vous pouvez également détenir un portefeuille de grands crus en investissant dans une cave patrimoniale. C’est une option qui permet de confier la gestion de votre cave sans limiter l’utilisation que vous pourrez faire de vos vins. En somme, vous pouvez même en consommer une partie si vous le souhaitez. Avec 10.000€, vous avez la possibilité de choisir cette option et elle offre en plus une bonne garantie. Cela est surtout lié à la réputation des crus, ce qui fait croître la valeur du portefeuille dans le temps.

Avec un expert en gestion de cave patrimoniale, vous pourrez suivre l’évolution de vos biens en toute tranquillité. Par ailleurs, il vous fera bénéficier de ses conseils afin que vous puissiez profiter des meilleures opportunités d’achat et de revente. Par ailleurs, vous pourrez bénéficier d’une bonne assurance en ce qui concerne vos vins. En ce qui concerne la plus value que vous pouvez réaliser en revendant vos vins, il existe plusieurs possibilités.

Une taxe peut être appliquée si la valeur unitaire dépasse la barre des 5000€. Elle peut être minorée par un abattement de 10% chaque année à compter de la 3ème année de détention (un allègement au bout de 12 ans). Cela s’apparente aux investissements dans le domaine de l’art.

5 clés pour varier vos placements dans les vins et spiritueux

Évitez l’amateurisme

Si vous ne connaissez rien aux vins et spiritueux, il est conseillé de ne pas s’y hasarder. En effet tous les vins n’ont pas la même valeur et certainement pas les mêmes millésimes. Un peu comme dans le secteur de l’art, il faut constamment être informé des dernières tendances. Pour illustrer : le Lafite Rothschild était très demandé il y a quelques années en Chine. Sa cote a connu une importante hausse, mais a finie par chuter de même que les prix. à défaut de vous y connaître en vin, vous aurez besoin des conseils d’un professionnel pour savoir comment vous y prendre.

Par ailleurs, vous ne devez pas vous lancer dans l’achat de vins trop chers. Une fois que vous avez fixé un budget à investir, il est tout à fait inutile de le dépasser. N’achetez pas non plus des étiquettes.

Les quelques vins à acheter

Vous devez savoir d’entrée de jeu qu’il n’existe pas beaucoup de vins spéculatifs. à Bordeaux par exemple, vous aurez le choix entre les différents crus classés. Ce sont par exemple :

  • Petrus
  • Austone
  • Cheval Blanc
  • Pavie
  • Angélus

Les meilleurs millésimes sont :

  • 1990
  • 1996
  • 2000
  • 2005

Du côté de la Bourgogne, il est conseillé de viser les domaines de prestige comme Leflaive, Roumier, etc. Au-delà, les crus des autres régions ne sont pas très spéculatifs. Cependant, du côté de la Toscane, voici quelques références :

  • Sassiacaica
  • Tignanello
  • Solaia
  • Ornellaia & Masseto

En ce qui concerne les spiritueux, vous devez savoir qu’ils sont très demandés sur le plan international quand ils sont millésimés. Les cognacs par exemple ne sont pas passés de mode et sont très prisés par les grandes fortunes. Les cognacs millésimés sont assez rares, ce qui justifie leur forte valeur sur le marché. Vous pouvez également explorer cette piste si vous souhaitez investir des capitaux dans les vins et spiritueux.

Maîtriser les sources d’approvisionnement

En ce qui concerne les vins de Bordeaux, les plus cotés vous pouvez facilement vous procurer les millésimes les plus récents chez les négociants. Les châteaux bordelais font partie de ceux dont le prix a connu une importante hausse au cours de ces dernières années. La probabilité de faire des gains sur ces vins est donc assez faible. Il est recommandé de mettre l’accent sur les millésimes comme 2005, 2000, 1996 ou encore 1990. C’est un excellent marché et leur valeur peut croître rapidement. Vous n’aurez aucun mal à vous procurer ces millésimes dans les ventes aux enchères.

La conservation

Vous n’aurez aucun mal à revendre les bouteilles si elles sont dans un bon état. En effet lors de l’achat de vieux millésimes, vous devez vous assurer de l’exactitude des niveaux. Pour un vin de 1990 par exemple, il est recommandé de veiller à ce que le goulot soit atteint. Une cave fraîche est le meilleur endroit pour conserver vos bouteilles de vin. Il est également important de veiller à sa température et son niveau d’humidité.

Si vous n’avez pas un endroit où conserver les vins, ce n’est donc pas la peine de vous lancer dans ce type d’investissement. En effet, une mauvaise conservation peut faire baisser le prix du vin, de même qu’une détérioration de son étiquette. Vous devez toujours garder à l’esprit qu’il s’agit d’un produit destiné à la consommation et pas une sorte de produit financier sous forme liquide. Pour que la conservation soit optimale, vous ne devez garder vos bouteilles que dans une cave qui comporte uniquement des vins. Si, par exemple, vous ne disposez pas d’une cave, il est possible de trouver des solutions adaptées sur les sites spécialisés.

Être patient avant de revendre

En choisissant avec le plus grand soin vos flacons, ils pourront prendre de la valeur avec le temps. Pour cela, un jugement de la plus-value vous permettra de savoir à quel moment les revendre. Selon les spécialistes, le meilleur moyen est d’utiliser les enchères. D’après les données recueillies de plusieurs études, cela nécessitera entre 15 et 20% des frais. En somme, vous n’investissez certainement pas dans le vin pour le revendre le lendemain. Il faut du temps et la conservation engendre également des frais. En ce qui concerne la rémunération, les spécialistes affirment qu’elle est de l’ordre de 3% voire 5% de l’investissement. Si vous espérez vous enrichir de façon incroyable, alors optez pour autre chose.

Que retenir ?

investissement vin

Faire les bons choix en matière de placement permet de profiter de tous les avantages liés à

l’investissement dans le vin. L’un des principaux est que vous diversifiez votre patrimoine. À vrai dire,  il n’existe pas de formule secrète pour réussir son investissement dans le vin. Comme dans les secteurs financiers ou de l’immobilier, faire preuve de professionnalisme est le meilleur atout pour réussir. De plus, vous devez faire preuve de rationalité afin de faire les bons choix au moment opportun. Ce n’est que de cette manière que vous tirerez tous les avantages dans l’investissement dans les vins et spiritueux.

Pour sécuriser vos investissements dans les vins et spiritueux, vous devez suivre quelques règles simples. Composer une cave de grands vins d’exception est la meilleure chose à faire. Cela vous permet de posséder des vins et spiritueux dont le potentiel est élevé. La rentabilité est également plus élevée. L’appui technique ne sera pas non plus négligé, surtout si vous ne vous y connaissez pas. Pour cela, il est conseillé de s’entourer de personnes compétentes. Ainsi, vous pourrez déléguer certaines taches, surtout celles qui échappent à vos compétences.

Même en déléguant certaines taches, vous devez absolument contrôler la gestion de vos placements. Cela vous évitera les mauvaises surprises. Pour cela, il est conseillé de suivre les actualités et tous les éléments qui sont capables d’avoir une influence sur les affaires à l’échelle internationale. Pour finir la cave à vin est indispensable pour stocker du vin. Elle doit être à la bonne température pour ne pas dénaturer les crus. Si vous ne possédez pas de cave, des organismes spécialisés existent et peuvent vous aider en ce qui concerne le stockage.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée