Offre et refus. CARAMBA ! Encore raté !

Ben voila, encore une offre qui passe pas… Ou est le positif ? On le voit ensemble ! 😉

 

 

Le lien pour le LIVRE est ICI : https://darwin.enfinrentable.fr/oui
La PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/enfinrentable
Mon INSTAGRAM  : https://www.instagram.com/darwin_yann/

 

Transcription (littérale) :

Salut à toi investisseur rentable, c’est Yann ! C’est un plaisir de te retrouver pour la vidéo immobilière du jour.
Encore une offre qui ne passe pas ! j’ai fait une erreur sur un immeuble. J’avais défini ma fourchette de négociation, j’avais fait toutes mes projections, j’avais tout prévu, c’était une belle rentabilité, c’était un beau projet locatif : une partie déjà loué, une partie à retaper, il était bien placé, ce n’est pas passé. Je suis déçu mais je sais rester fort et déterminé.
Dans les grandes villes et encore plus dans les centres, la concurrence est féroce, il y a du monde sur tous les biens, il y a des investisseurs qui savent faire, il faut savoir tirer son épingle du jeu. Il faut savoir être plus réactif, plus rapide, meilleur dans le montage des dossiers, avoir de la chance, tomber sur des choses sur lesquelles les autre ne tombent pas… La chance joue un grand rôle mais il faut aussi être capable de provoquer la chance, il faut mettre des actions en place tous les jours pour que la chance vienne nous chercher. Toutes les petites routines que l’on se donne comme regarder les annonces tous les jours, en parler autour de nous, de demander même pour une visite qui ne marche pas s’il y a autre chose… Tout ça c’est provoquer la chance. Par exemple j’ai des artisans, je leur demande s’ils ne savent pas s’il y a des choses à vendre.
Il faut savoir essuyer malheureusement des refus, il y a beaucoup de bonnes affaires mais nous ne pouvons pas être partout et tout avoir.     Tu connais le pouvoir de la négociation, tu sais ce que ça peut t’apporter tout au long de ta carrière d’investisseur, on parle en dizaine, en centaine de milliers d’euros. Il faut savoir être fort mentalement, définir en avance sa stratégie et si ça ne passe pas, ce n’est pas grave. Il y a d’ailleurs plus souvent d’offres qui ne passent pas.
On parlait il y a quelques jours de la surévaluation des biens et on disait que tout était trop cher pour des investisseurs rentables comme toi et moi. Notre marché n’est pas LE marché. Le marché a ses prix, il suit les lois de l’offre et de la demande. Il est au niveau de la réalité du marché mais nous notre marché n’est pas le même. Les biens à 3%, 5% de rentabilité je ne les regarde même pas ou alors je trouve des possibilités de négociations car ça ne fait pas partie de mon marché. Mon marché commence à 10% de rentabilité. Forcément nous allons passer à côté de beaucoup de choses et nous allons faire des offres en-dessous pour faire rentrer ces biens du marché réel dans notre marché d’investisseur. Notre réalité à nous c’est la rentabilité de notre investissement, notre retour sur l’investissement et ce que l’on peut gagner au fil des jours, des mois, des années pour atteindre notre objectif d’indépendance financière et faire rentrer de l’argent pour pouvoir avancer et continuer. C’est notre objectif numéro 1.
Nous ne cherchons pas à faire plaisir mais à recevoir un revenu passif. La vie d’investisseur est un marathon il faut se mettre ça dans la tête. Quitte à se voir passer une offre sous le nez je préfère prendre le temps et je préfère vérifier les choses. Des fois je suis très réactif, je fais une offre très vite mais il faut aussi suivre son instinct. Parfois ça se passe très bien et parfois il faut approfondir si le bien est gros.
Quand ton offre ne passe pas il faut te dire que c’est une expérience en plus. L’échec d’une négociation n’est pas un échec, tu as appris des choses, ça t’a formé, ça ta fait avancer. Les gens qui ont très bien réussi, les entrepreneurs qui ont maintenant beaucoup de succès ont au départ planté pleins de boîtes ou ont eu des boîtes qui ne marchaient pas au départ ! Pleins d’investisseurs ont perdu de l’argent au début. Moi dans l’immobilier j’ai plus perdu du temps que de l’argent. Maintenant avec mon recul d’investisseur rentable, je me rends compte qu’à mes débuts j’ai fait des mauvais investissements qui n’étaient pas assez réfléchi et pas assez optimisé.
Très jeune, avant d’investir dans l’immobilier j’ai investi dans la bourse et j’ai perdu de l’argent car je n’étais pas formé, il a fallu que j’apprenne. Ça m’a permis de prendre une bonne claque et à me demander si j’allais continuer à perdre de l’argent ou est-ce que je me motive à réussir ?
Maintenant à chaque fois que j’essuie un refus et que je passe à côté d’une occasion, je me dis que ça aurait pu être très bien mais ça m’a apporté beaucoup pour le futur. Ne soit pas déçu si tu as des offres qui ne passent pas et surtout ne rentre pas dans des enchères. C’est dangereux tu vas aller plus haut que ce que tu veux. Il faut agir comme un robot, il faut être objectif. Les enchères t’empêchent tout ça et parfois le propriétaire va te dire qu’il a une autre offre à tel prix alors que ce n’est pas vrai ! Parfois en disant juste que tu ne rentres pas dans les enchères dans une négociation, ça calme la personne en face.
Une offre qui ne passe pas, une occasion ratée ce n’est rien. Des bonnes affaires il n’y en a plus sur le marché que ce que l’on peut tout faire, donc pas de stress !
Bonne réussite dans tes investissements. Si tu veux télécharger gratuitement le bouquin que j’écris et que je vais offrir gratuitement aux personnes inscrites à ma newsletter je t’incite à t’y inscrire, le lien figure dans la barre d’information.
On se revoit demain, c’est Yann, on parle toujours d’immobilier et c’est tous les jours. Même quand les offres ne passent pas on est content, à plus !

Yann Darwin

Investisseur immobilier addict, depuis 2010. J'aide les gens à gagner leur indépendance financière. Tout de suite, et pas dans 20 ans !