Comment RÉCUPÉRER 13 MILLIONS d’euros GRATUITEMENT

Salut la team rentable ! Aujourd’hui c’est comment récupérer 13 millions d’euros gratuitement ? C’est parti ! Jingle !

Ok la team avant que l’on commence, t’as tous les liens intéressants pour aller plus

loin avec moi juste en dessous dans les notes de cet épisode. Tu peux télécharger mon livre. Tu peux également t’abonner à la chaîne pour ne rien rater. On est dans la section business.

Aujourd’hui, je voulais te parler de l’O.B.O. On a déjà parlé de le L.B.O.D’ailleurs, ce que je te conseille c’est que si tu n’as pas encore vu la vidéo sur l’L.B.O c’est de la regarder. Cherche-là quelque part par-là. Tiens, moi, je vais te mettre le lien aussi juste en dessous. Regarde-là avant, si tu ne l’as pas vu. Il faut que tu t’es déjà compris le L.B.O avant d’entamer l’O.B.O.  L’O.B.O c’est quoi ? Ça veut dire Owner Buy Out. Encore une fois, c’est de la finance. On parle anglais. Ça veut dire un rachat par les fondateurs en fait. Ok ! Donc ce qui va se passer, c’est que l’on va utiliser plein de dispositifs de rachat.

Et on va mettre des effets de levier au milieu de tout ça. Un petit peu comme on a fait dans le L.B.O mais cette fois ci pour faire un cash out, en fait, pour permettre au fondateur de récupérer de l’argent, de récupérer du cash, de la liquidité, tout en gardant le contrôle d’une partie de l’entreprise. Tu vas ça va être intéressant dans des cas spécifiques, c’est un petit peu comme pour le bio, il faut des prés requis. Le pré requis numéro un ; c’est que l’entreprise cible, l’entreprise dont on parle soit détenu donc, par les fondateurs et qu’elle ait une activité stable pérenne et qu’elle crache de l’argent comme dans le cas du L.B.O ou de la cible du L.B.O. 

C’est toujours le pré requis dans ces montages-là. Il faut que la cible soit ok, soit pérenne et ça soit une boîte qui fonctionne bien. Donc, là, dans mon exemple, on va prendre une boîte qu’on va évaluer 20 millions d’euros. Histoire d’avoir des vrais chiffres. Et je vais t’expliquer comment ça fonctionne. Donc ce que je te propose, c’est que je te fasse un dessin comme l’autre fois. C’est parti ! Ok donc, comme pour le L.B.O, on va avoir des fondateurs. Ok ! Donc ces fondateurs-là sont des gens qui détiennent déjà la société qui va être la cible de l’O.B.O. Oui, si tu le veux, je te rappelle que c’est un Owner Buy Out.

Donc, on rachète aux gens qui sont déjà les propriétaires. Donc la société, on va l’appeler 20 M. Pourquoi, c’est tout simplement parce que l’on va l’évaluer 20 millions. On part du principe que c’est une société qui est évaluée 20 millions par rapport à son actif, par rapport à son activité. Je te rappel que c’est une boîte qui tourne bien. Donc, qu’est-ce qu’on va faire ? On va faire comme d’habitude. On va faire comme pour le L.B.O. On va créer une société dédiée pour racheter cette boîte. Donc, ça va être une société spéciale.

Ça va être une holding. Tiens, je l’appelais H. Donc, cette société est dédiée à racheter cette boîte. Comme pour le L.B.O., on va faire rentrer éventuellement des investisseurs. L’avantage de l’O.B.O., c’est que l’on peut faire rentrer des investisseurs très facilement. C’est aussi un peu le but. Pourquoi ? Je fais une parenthèse. Souvent, on va choisir l’O.B.O. pour plusieurs raisons et deux principales. La première est récupérée du cash parce que tu vas voir qu’on récupère un gros montant de cash à partir du moment où tout est ok.

Les prés requis sont-là. Et aussi souvent ça va s’adresser aux gens qui ont eu toute leur vie dans l’entreprise et puis, au bout d’un moment, il arrive bien après de la retraite. Et puis, ils se disent voilà, est-ce que les enfants veulent reprendre ? Et aujourd’hui, il n’est pas les rares que les enfants aient envie de faire autre chose. Donc, il ne trouve pas de repreneur. Donc ils voudraient vendre. Il voudrait quand même garder un pied dans la boîte, mais sans tu te vois être condamnée pendant toute leur retraite à continuer à gérer la boîte donc, ils font appel à des investisseurs extérieurs. Donc, c’est exactement ce qu’on va faire là.

On va mettre des investisseurs extérieurs. On va les appeler les nouveaux managers NM. On va les mettre-là. Donc, eux vont aussi prendre des participations. Et puis souvent dans ce mécanisme-là aussi, on fait rentrer des fonds d’investissement qui sont des fonds spécialisés. On va l’appeler FI, qui sont des fonds spécialisés qui eux ont l’habitude de ce genre de montage et qui prennent des participations tout simplement dans ce genre de montage parce que je te rappelle que l’on rachète une boîte qui fonctionne bien. Donc on a plein de fonds qui peuvent être intéressés pour ça. Donc eux, tous ces gens-là que je vais pointiller comme ça, ils vont constituer le nouveau capital social de la société.

Le holding pour qu’elle puisse racheter la société 20 millions, elle a besoin de fond. Alors là ça ne va pas passer faire au hasard. Donc, ce que l’on va faire, c’est que les fondateurs, eux, ils ne vont pas sortir d’argent. Ils vont faire un apport avec une partie de leur part ici en bas. Et c’est le gros avantage donné l’L.B.O. C’est-à-dire qu’eux pour détenir le capital de le holding puisque c’est cette boîte qui va détenir celle-là à 100 %. Donc maintenant ce qui intéresse les gens qui sont ici en haut, c’est de détenir du capital là-dedans. Eux pour détenir du capital là-dedans plutôt que de mettre de l’argent, ils vont mettre une partie de leur part.

Donc, ils vont mettre une partie de leur part. Donc, dans mon exemple, je te fais un exemple chiffré. Ils vont investir l’équivalent de 7 millions ce qui fait à peu près 35 % de leur part ici. Donc, il fait un apport dans la société holding à hauteur de 35 % de leur part 7 millions. Le nouveau management ici, va faire un apport également à hauteur de 1 million. Et les fonds d’investissement dans mon exemple vont aussi faire un apport à hauteur de 7 millions. Ok ! 7 et 7 14. Et là 15. Il manque 5 millions. Il faut qu’on trouve encore 5 millions. Là, on va faire appel à la banque. L’effet de levier, tu connais par cœur la chanson. Donc, ici la banque.

On va prendre de la dette. Up et une dette qui va être de premier rang. C’est-à-dire que l’on va devoir la rembourser en premier. Elle va prendre tout plein de sûreté, mais ce qu’on retient-là, c’est qu’elle va apporter cinq millions. Ça y est. On a nos 20 millions 7 et 7 14 et, un 15 et, 5 20, on peut racheter cette boîte-là. Les fondateurs parce que c’est eux qui nous intéresse, on apporte est l’équivalente 7 millions 35 % de leur part ici. 20 – 7 13. Les fondateurs viennent de récupérer 13 millions d’euros. Donc je suis en train de te dire que si je fais des parts dans le capital social puisque la banque, elle a apporté cinq, mais elle n’est pas au capital social. C’est de la dette. Les gens qui sont en capital social sont ces trois entités.

Donc si je fais les pourcentages ça fait à peu près, je t’épargne 46 % pour ce premier 7 millions et quelque chose comme un peu plus de 6 % pour les autres. Donc je suis en train de te dire que dans mon montage-là avec tous les prés requis et le montage qui fonctionne bien les fondateurs ou encore 46 % de la boîte. Donc, de la nouvelle boîte qui a racheté l’ancienne, mais bon ça revient au même et ont récupéré 13 millions d’euros.

Donc ils ont le plus important d’une boîte à 20. Ils ont 46 d’une boîte à 20 et 13 millions. Donc tu comprends maintenant tout l’intérêt de ce montage. C’est un montage qui se pratique assez souvent. Je te l’ai simplifié à l’extrême pour que vraiment que tu comprennes le mécanisme. Au départ, parfois, il n’y a pas qu’eux fondateurs. Il peut y avoir aussi d’autres investisseurs qu’on va décider de faire sortir ou pas en partie ou pas. Ils vont garder une partie de contrôle ou pas, se diluer ou pas, récupérer du cash ou pas. Bref, les solutions sont multiples. Ce qu’il faut que tu retiennes et pourquoi je t’explique tout ça. C’est pour que tu as la vision globale et le mécanisme de l’O.B.O qui suivait dans un coin de ta tête.

Si jamais tu as une société qui fonctionne bien et c’est un moyen de sortie qui est absolument génial. Et pas forcément d’ailleurs, un moyen de sortie, c’est un moyen, tu vois, de sortie partielle dans mon exemple qui permet de récupérer du cash pour réinvestir dans une autre activité pour sortir un peu du management et de l’opérationnel ici, mais garder quand même un pied par exemple au conseil d’administration et garder une partie de la décision. Dis-mois dans les commentaires, si tu connaissais ce mécanisme. Si ça t’intéresse, si cette vidéo t’as plu, et apporte quelque chose et que tu soutiens la section business apporte ton pouce à l’édifice. C’est important pour être référencé correctement sur YouTube. Et je te dis à très bientôt. À plus !

 

Connexion