Faire son ravalement de façade

Cela fait déjà quelques années que vous habitez votre maison. Autrefois belle et d’un attrait indiscutable, elle perd désormais de sa splendeur et de sa beauté. L’extérieur est devenu terne et morne. À tel point que vous avez vous-même honte de regarder la façade de votre propre maison. C’est une situation délicate. On se voit impuissant face aux aléas climatiques qui détériorent la nature des réalisations humaines.

En effet, votre maison n’a pas perdu ses couleurs volontairement. Ce sont les agressions régulières que subissent les revêtements externes de votre façade qui en sont la cause. Pluie. Neige. Poussières. Moisissures. Algues. Ce sont autant de facteurs qui contribuent à la détérioration des façades. Ils font ainsi perdre à vos parois externes leur capacité d’isolation et d’étanchéité.

Leur rôle protecteur est annihilé. Il urge donc de procéder à un renouvellement ou à une rénovation complète de votre devanture. Cette opération de rénovation s’appelle un ravalement de façade. Cela fait penser à ravaler qui est le fait de manger quelque chose à nouveau. C’est un peu dans ce sens-là que la façade de votre maison doit aussi être ravalée. C’est-à-dire enlever les anciennes parties détériorées pour en placer d’autres, encore plus belles.

Un ravalement imminent

Lorsqu’un ravalement de façade est nécessaire, cela se remarque immédiatement. En effet, il n’en faut pas beaucoup pour identifier les signes qui annoncent que votre façade est défectueuse. D’abord, il y a les salissures de nature biologique qui sont visibles. Ce sont des colonies d’êtres vivants qui commencent à se développer sur vos façades extérieures.

Il s’agit principalement des champignons, des bactéries et des algues. Ils créent des colonies de lichens. Vous verrez donc des mousses de couleur verte, noire ou rouge. Le résultat est là, l’esthétique de votre devanture est gâchée. Ensuite, il y a les signes de nature physique ou chimique. Dans ces cas, vous constaterez un décollement des peintures et des enduits. Une dégradation de plus en plus poussée des joints. Des fissures font leur apparition.

Votre façade change de couleur. La conséquence directe de ces signes est la dégradation de votre isolation et de l’étanchéité de votre domicile. Il urge donc de préparer un plan d’action en plusieurs étapes. C’est l’occasion de penser au ravalement de votre devanture. Voici donc quelques étapes à suivre pour procéder à un ravalement correct et validé.

Installation de votre Quartier Général

Installez votre base d’opérations pour lancer le processus de ravalement. Votre première mission sera de veiller à la réglementation de votre démarche. Ainsi, vous devez vous rendre dans votre mairie pour vous enquérir du Plan Local d’Urbanisme (P.L.U).

C’est ce document qui vous permettra de savoir les pratiques de votre commune en matière de rénovation de façade. Aussi, il informe sur les contraintes de finition et d’aspect de la façade dès le démarrage de votre projet. Voilà une chose de fait. Pensez maintenant au caractère pratique de votre projet. De quoi aurez-vous besoin pour mener à bien votre mission d’intervention ?

Louer un échafaudage qui vous permettra d’aller en hauteur et de faire tous les travaux nécessaires. Mais avant d’en arriver là, il faut protéger tous les éléments qui pourraient être détériorés durant toute l’opération. Portes. Fenêtres. Luminaires extérieurs. Pots de fleurs. Voiture. Sol. Couvrez-les sous une bâche. Trouvez-leur un autre emplacement provisoire en attendant la fin des travaux.

Nettoyage ou décapage de la surface à ravaler

À partir de cette étape, les choses deviennent un peu plus compliquées. Faites appel à un professionnel du ravalement. Cela vous évitera de commettre des erreurs irréparables sur votre façade. Il vous exigera un coût, mais son travail sera précis et spécialisé. Le décapage ou le nettoyage de la surface à traiter se fera en fonction de la nature de votre mur.

Il permet de débarrasser les imperfections et dégâts présents sur votre façade. Il existe 3 méthodes de nettoyage. Toutes ces méthodes sont fonction du type de votre mur. On distingue ainsi le nettoyage par projection de matière. Il s’agit du sablage, de l’hydrogommage et du gommage. Le nettoyage à sec, c’est-à-dire le ponçage ou le peeling. Le nettoyage humide. Il s’agit du nettoyage à haute pression, celui chimique et de la nébulisation. C’est un travail méticuleux et spécialisé.

Enduit de façade et traitement bactériologique

À cette étape, il faut penser à reboucher les trous et faire disparaître les imperfections de votre façade. Cette opération permet de traiter les différentes pathologies qui ont atteint votre façade. Établissez un diagnostic en fonction de la pathologie et intervenez convenablement.

Nul besoin d’indiquer ici que c’est un travail à laisser à un professionnel. L’enduit que vous apposez doit permettre d’assurer une bonne protection antibactérienne. Il devra aussi fournir un début d’isolation avant l’application des solutions définitives. À la fin de cette étape, vous devez être certain que votre façade a reçu les traitements requis.

Décoration et finition en peinture

Cette étape consiste à appliquer une peinture spéciale adaptée à votre façade. Après l’avoir traitée, votre façade a besoin d’un coup de neuf. Une peinture et une décoration qui feront oublier son état antérieur. Les spécialistes du domaine savent au simple coup d’œil le type de finition qu’il vous faudra. Il existe trois catégories de finition. La classe D1 comporte les solutions hydrofuges et lasures. La classe D2 est celle des peintures à film mince. La classe D3 est composée des revêtements semi-épais. Plastique épais et minéral mince. Ce sont autant de finitions pour la beauté de votre façade toute rénovée.

Protection et longévité de votre façade

 

Pour la longévité de votre ouvrage, vous avez le choix entre les traitements anti graffiti et isolants. Les premiers vous évitent les salissures. Les seconds renforcent vos performances énergétiques. Il existe aussi des traitements pour augmenter l’imperméabilité de votre façade contre les actions de l’eau. C’est à vous de voir selon vos priorités du moment. De plus, si c’est un spécialiste qui s’occupe de votre ravalement, il peut vous donner les conseils adéquats. Le tout dépendra de ses observations.


Le ravalement de votre façade ne doit pas se faire en méconnaissance de la loi. Vous devez vous en référer au PLU qui fixe les conditions, les matériaux et les coloris à adopter. Rapprochez-vous de votre mairie pour faire la déclaration de vos travaux. Vous allez ainsi recevoir une autorisation. La loi prévoit aussi que vous fassiez un ravalement chaque 10 à 15 ans. Vos travaux d’extérieurs, à l’instar du ravalement, peuvent être déductibles d’impôts fonciers.

livre yann darwin

Je t'offre mon livre, durée limitée