Dash, un Bitcoin optimisé ?

À la 17e place des capitalisations du marché des devises digitales se trouve la cryptomonnaie Dash. Reposant sur un système de masternodes, ce réseau présente diverses optimisations de son concurrent : Bitcoin. 

Le projet Dash démarre il y a près de 10 ans. À cette époque, son créateur fait face à l’impossibilité d’améliorer le code source du Bitcoin. Il entame alors le développement de son propre code, offrant une vitesse de transaction incomparable ainsi qu’une anonymisation des transactions aussi bien pour l’émetteur que pour le destinataire.

Qu’est-ce que le Dash ? Faut-il investir dans le Dash ? Quelle est la valeur du Dash ? Quelle est l’histoire du Dash ? Où se procurer le Dash ? Peut-on miner le Dash ? Quels sont les avantages et inconvénients du Dash ? 

Voici un résumé complet des informations à connaître sur le Dash pour investir efficacement dans ce token.

Qu’est-ce que le Dash ?

Les objectifs et le fonctionnement du Dash

Dash a pour principal objectif de diffuser une cryptomonnaie en tant qu’alternative numérique à la monnaie fiduciaire. Sa valeur unitaire actuelle est de 121,75 dollars. Étant donné que ce sont plus de 9,3 millions de tokens que l’on peut retrouver sur le marché, sa capitalisation est estimée à 1,13 milliard de dollars.

Deux instances développées par Dash la distinguent grandement de la concurrence :

  1. PrivateSend

Ce monde de transaction est facultatif et offre l’anonymisation des données : par le mélange des monnaies ainsi échangées, les utilisateurs optant pour PrivateSend voient leur vie privée mieux protégée. En effet, contrairement à Bitcoin et d’autres concurrents, il est impossible pour un individu tiers d’avoir accès aux informations d’une quelconque transaction. Le traçage des émissions et réceptions de monnaie est donc impossible.

        2. InstantSend

Le temps de confirmation d’une transaction est parfois assez long chez d’autres concurrents, pouvant s’étendre jusqu’à plus de 10 minutes pour Bitcoin, par exemple. La technologie InstantSend proposée par Dash permet, à l’inverse, l’envoi instantané de fonds, et ce sans frais additionnels. Les délais de confirmation sont purement et simplement supprimés, et cet outil est également utilisable dans les points de vente physiques. Notons que depuis avril 2019, plus de 90% des échanges monétaires de Dash utilisent InstantSend

Afin de simplifier encore davantage la manipulation des tokens DASH, le projet Dash Evolution a mis deux avancées en place en 2019 :

  • L’utilisation de caractères alphanumériques pour la création des noms d’utilisateur
  • La possibilité pour chaque utilisateur d’accéder à ses fonds depuis une page web dédiée 

La gouvernance de Dash

Le réseau de Dash fait la part belle à ses actionnaires, c’est-à-dire à l’ensemble de ses utilisateurs : en effet, les développeurs et partenaires sont révocables à tout moment par simple vote des opérateurs. Dans le cas où des décisions nocives ou malhonnêtes seraient prises par un membre de l’équipe, un pouvoir démocratique permet donc l’éviction immédiate de l’individu.

Les opérateurs (dits masternodes) votent de manière sécurisée et décentralisée afin de prendre les décisions stratégiques les plus importantes, dont le budget mensuel alloué au réseau.

Exercé sous la forme d’un trust, ce pouvoir est le premier exemple de passerelle entre l’économie traditionnelle et le réseau monétaire digital.

L’histoire du Dash

Nous sommes en 2012 lorsque Evan Duffield crée Dash, mais la cryptomonnaie ne sera présentée au public que le 18 janvier 2014. D’abord baptisée Darkcoin (clin d’oeil à l’anonymat du DarkNet), la monnaie digitale est renommée Dash le 25 mars 2015, mélange entre “Digital” et “Cash”, littéralement Argent Digital.

C’est véritablement en tant qu’amélioration du Bitcoin que Evan Duffield développe ce nouveau concept : désireux d’intégrer l’anonymat au code source de la cryptomonnaie, il se rend vite compte que ses projets seront compromis par la structure du protocole Bitcoin. Le développeur décide alors de générer son propre code, d’où la naissance de Dash.

D’abord installée en Amérique, l’entreprise Dash Core – chargée du développement logiciel de Dash – est placée en août 2018 entre les mains du Dash Irrevocable Trust. Ce trust néo-zélandais met alors Dash au service de la communauté, et plus précisément, au service du réseau décentralisé des masternodes ; de quoi rendre le système Dash plus démocratique.

Comment trader le Dash ?

Quelles plateformes utiliser

Plusieurs plateformes permettent de trader la cryptomonnaie DASH. Celles-ci permettent le change avec d’autres monnaies digitales comme le Bitcoin, mais aussi directement avec certaines devises fiduciaires telles que l’Euro ou le Dollar américain. 

On peut citer :

  1. YoBit.net
  2. Kraken
  3. Cex.io
  4. BitFinex

Une fois vos jetons DASH reçus et vos investissements effectués, le temps sera venu de stocker vos gains. 

Pour cela, divers formats de portefeuilles sont à votre disposition :

  • Portefeuilles matériels (sous forme de clé USB)
    • Ledger Nano X
    • Ledger Nano S
    • Trezor Model T
  • Portefeuilles de bureau et mobile
    • Dash Android / iOS
    • Dash Core
    • Coinomi
    • Atomic
    • Jaxx Liberty
  • Portefeuilles en ligne
    • Guarda
    • MyDashWallet
    • LiteBit
    • Binance

Quoi qu’il en soit, c’est par rapport à votre profil d’investisseur (fréquence de trading, besoin de sécurisation de vos données) que vous serez à même de choisir tel ou tel format de portefeuille. Veillez à prendre votre temps et à explorer chaque piste avant de vous lancer !

Acheter et vendre

Contrairement à Bitcoin, la récompense proposée par Dash lors du minage d’un bloc n’est pas entièrement versée au mineur. 

Celle-ci se partage plutôt comme suit :

  • 45% au mineur
  • 45% au masternode
  • 10% au fond de développement de Dash (collaborateurs, partenaires, recherche, communication…)

En ce qui concerne les développeurs et partenaires du réseau Dash, ils sont directement rémunérés par la blockchain de Dash.

Pour être validé par Dash, un masternode (portefeuille électronique) doit remplir plusieurs critères :

  • Être crédité d’au moins 1000 DASH afin de réduire la volatilité du cours de la cryptomonnaie et d’éviter les attaques Sybil. Ces 1000 tokens doivent être crédités en une seule transaction.
  • Présenter son adresse IP dans le fichier de configuration du masternode.

Faut-il investir dans le Dash ?

Les avantages du Dash

Ce concurrent sérieux de Bitcoin a su tirer son épingle du jeu, et ce pour diverses raisons :

  • Si le temps de transaction sur Bitcoin pouvait durer jusqu’à 10 minutes, Dash accomplit cette tâche en seulement 4 secondes : la rapidité est donc un premier avantage pour cette cryptomonnaie
  • On retrouve davantage de stabilité dans la gouvernance de Dash, là où Bitcoin a dû faire face à plusieurs Hard Forks (division de la cryptomonnaie en deux valeurs différentes)
  • Dash est parvenu à réduire d’un facteur 12 le coût d’une transaction : Bitcoin prenant une commission de 6 dollars, son concurrent a pu réduire cette dernière à 50 cents.

Les inconvénients du Dash

Néanmoins, Dash n’est pas sans présenter certaines contraintes susceptibles de nuire à son développement dans les années à venir :

  • Peu de langages permettent aux développeurs de travailler sur Dash si ce n’est C++ et Go
  • La communauté de Dash reste peu étendue comparativement à celles d’autres concurrents comme Bitcoin ou Ethereum
  • De nombreux masternodes gérés par les développeurs du projet restent inaccessibles au reste de la communauté

Le développement de Dash par Evan Duffield représente une belle amélioration des fonctionnalités du Bitcoin : vitesse de transaction et anonymat sont les deux points forts de cette cryptomonnaie sur le marché des devises digitales. Pour autant, bien d’autres opportunités existent pour l’investisseur curieux et soucieux de se lancer dans un projet adapté à son profil.

Connexion